[Interview] Goran Dragic : « Je vais être triste de le voir partir »

[Interview] Goran Dragic : « Je vais être triste de le voir partir »

Après la défaite du Heat en prolongation contre Toronto 117 à 109, nous avons pu interroger Goran Dragic, notamment sur les chances de Miami de faire les Playoffs, désormais très très faibles

Goran, c’était un match serré, vous êtes allés en prolongations mais malheureusement vous n’avez pas réussi à vous imposer. Tu penses que désormais la qualification pour les Play-Offs est compromise ?

Non je pense qu’on a encore une chance. Les Pistons ont encore des matchs qu’ils vont devoir gagner et surtout nous jouons notre dernier match de la saison à Brooklyn (Question posée juste avant la qualification de Brooklyn, ndlr), ce sera vraiment le match déterminant pour nous.

Quel est l’état d’esprit de l’équipe après ce match ?

A chaque fois qu’on perd c’est une grande frustration. On a bien joué, malheureusement on a pas réussi à accrocher la victoire mais on est encore dedans. On a encore deux matchs à jouer. Bien sûr, on va avoir besoin de l’aide d’autres équipes pour se qualifier mais tant qu’il y aura une petite chance de faire les playoffs on se battra.

Concernant ta saison, tu as joué seulement 34 matchs à cause d’une blessure. Comment tu as vécu cela ?

Ça a été une saison difficile, j’ai été blessé la plupart du temps et j’ai dû subir une opération du genou. Mais je suis content d’être de retour. Maintenant, l’important pour moi c’est de déterminer les choses qui me permettront d’être plus efficace sur le terrain.

Justice Winslow a d’ailleurs émergé comme une solution possible au poste de meneur pendant ta blessure alors que ce n’est pas son poste naturel. Qu’est-ce que tu penses de sa progression et de cette nouvelle concurrence à ton poste ?

Non, il n’y a pas de concurrence, on joue dans la même équipe. Mais c’est clair qu’il a fait beaucoup de progrès. Il peut jouer vraiment à plusieurs postes : 1, 2, 3 et même 4 parfois. C’est vraiment un joueur couteau suisse, il peut faire beaucoup de choses sur un terrain. En plus il est encore jeune donc il va continuer à progresser.

A propos de Dwyane Wade, comment ça a été de jouer avec lui sachant que c’est sa dernière saison. Est-ce que cela a changé quelque chose pour l’équipe ou pour toi ?

Non, tu sais j’ai déjà joué avec lui pendant 3 ou 4 ans, mais c’est sûr que je vais être triste de le voir partir, c’est un des meilleurs arrières de la ligue. Il aurait encore pu jouer plusieurs années mais bon on doit être content pour lui car désormais il va démarrer une nouvelle vie. Ce qui est sûr, c’est qu’il va laisser un grand héritage derrière lui.

Qu’est ce que tu va retenir en premier de sa carrière ?

Je dirais surtout que ce qui m’a marqué c’est quel genre de coéquipier et d’ami il est. Mais aussi, le leader qu’il est, sa force de caractère et cette faculté qu’il a à rendre ses coéquipiers autour de lui meilleurs.

Une dernière question sur Luka Doncic, ton compatriote slovène. Que penses-tu de sa saison rookie ?

Il est vraiment très bon. Je pense qu’il va gagner le trophée de Rookie de l’année. Il le mérite d’ailleurs. C’est lui qui a les meilleures statistiques et en plus il est clutch. C’est vraiment un joueur très complet, il a un très bon handle, il shoote bien et c’est un bon créateur qui arrive à impliquer tous ses coéquipiers. C’est pas seulement un scoreur mais vraiment un joueur all-around qui sait parfaitement lire le jeu.

Propos recueillis par Gauthier Hartmann à la Scotiabank Arena de Toronto.

Leave a Reply