Pas bon pour le genou mais indispensable pour Blake Griffin et les Pistons : « Je m’en souviens encore comme si c’était hier »

Pas bon pour le genou mais indispensable pour Blake Griffin et les Pistons : « Je m’en souviens encore comme si c’était hier »

Alors que Brooklyn et Orlando ont déjà composté leur billet, Detroit s’est tiré une balle dans le pied en s’inclinant à domicile 104-91 face aux Hornets dimanche soir. En cas de victoire, c’était les playoffs assurés. Au lieu de ça, c’était une 4ème défaite d’affilée. Après le match, Blake Griffin checkait son téléphone poche de glace sur la rotule gauche et sous le genou droit, les pieds dans un bain de glaçons. La route vers la post-season commence à être longue pour l’intérieur All-Star.

« Il est temps de prendre sur soi et de faire le boulot. Peu importe ce que tu as, tu dois le donner à l’équipe. Tout le monde est limité actuellement. Tout le monde a quelque chose ici ou là. Mon boulot c’est de venir et de donner tout ce que j’ai. » Blake Griffin via Detroit Free Press

« Il n’est pas à 100%, non. Mais il nous donne ce qu’il a. On a besoin de lui et on apprécie son effort et ce qu’il nous donne actuellement. Ce soir il n’avait pas le rythme qu’il a eu à OKC mais il nous apporte d’autres choses. Sa présence, son ball-handling, sa pose d’écrans, beaucoup de choses. » Dwane Casey

Sur ces 4 derniers matchs perdus, Griffin en a manqué 2 (il avait aussi manqué le match contre Portland – remporté de 9 points – juste avant le début de la mauvaise série) en raison de son genou gauche douloureux. Auteur de 45 points (9 tirs à 3-points) contre OKC vendredi pour son retour, il a comme son équipe sombré dans le dernier quart (26-14) : défaite de 13 points.

« C’est du déjà-vu. On prend du retard, on trouve un moyen de se battre et de revenir et on encaisse une défaite difficile. On doit arrêter de faire ça. On doit trouver un moyen d’être compétitifs pendant 48 minutes. » Reggie Jackson

Dimanche, il a terminé à 5/18 aux tirs et 2/11 à 3-points, en ne tentant que 5 lancers-francs (7.5 de moyenne en saison). Une chose est sûre : la douleur au genou sera plus facile à supporter que celle d’être une nouvelle fois privé de playoffs. L’année dernière, Griffin avait manqué les 8 derniers matchs de la saison régulière en raison d’une contusion osseuse à la cheville droite.

« Je m’en souviens encore comme si c’était hier. C’était la première fois que je manquais les playoffs depuis un moment. » Blake Griffin

L’équipe a encore 2 matchs à jouer.

« Il faut qu’on soit prêt pour ces deux prochains matchs. Nous apitoyer sur notre sort ou garder la tête basse ne nous sera pas d’une grande aide. On doit faire des changements, corriger certaines erreurs et avancer. » Blake Griffin

Deux victoires ? Welcome to the playoffs ! Une seule victoire sur les 2 matchs ? Ça passe ou ça casse, selon les scénarios possibles. Les Pistons ont le tiebreaker contre Miami, mais pas contre les Hornets (vainqueurs des 4 confrontations en saison). Detroit se classe pour le moment 8ème avec un bilan de 39-41, tout juste mieux que Charlotte et son 38-42.

Prochain rendez-vous : contre les Grizzlies (32-48) mardi puis à New York (16-64) mercredi soir, en clôture de la saison. De leur côté les Hornets ont encore un match à jouer à Cleveland avant de conclure leur saison contre Orlando.

Leave a Reply