Les Nets frappent fort d’entrée !

Les Nets frappent fort d’entrée !

Les playoffs NBA 2019 débutent par une grosse surprise avec la victoire, avec la manière, des Nets sur le parquet de Philadelphie, sur le score de 111-102. Les Sixers ont été méconnaissables, sifflés par leur public alors que les Nets ont fait ce qu’ils savent faire, jouer crânement leur chance, parfaitement coachés. Ils reprennent déjà l’avantage du terrain avant un second match à Philly.

Les Nets ont été menés par un super trio d’arrières Caris LeVert (23 points à 8/18 dont 3/3 à 3-pts, 4 rebonds), D’Angelo Russell (26 points à 10/25 dont 2/6 à 3-pts, 4 passes et 5 ballons perdus) et Spencer Dinwiddie (18 points à 6/14 dont 2/58 à 3-pts) , et un excellent Ed Davis à l’intérieur, auteur de 12 points et 16 rebonds. Jared Dudley a également signé un superbe match, défendant notamment par séquence sur Joel Embiid, avec brio, et il est la preuve qu’une ligne de stats ne dit parfois pas tout : 4 points à 0/2 et 4 passes. Les Nets shootent à 43.2% dont un 11/26 à 3-pts alors que les Sixers rentrent seulement 41.2% de leurs tirs dont un horrible 3/25 à 3-pts. Jimmy Butler a été bien trop seul côté Sixers et son gros match, n’a pas suffi : (36 points à 11/22, record en carrière en playoffs). Finalement présent, Joel Embiid a été trop peu servi à l’intérieur et n’a pas assez pesé en attaque, 22 points à 5/15 dont 0/5 à 3-pts, 15 rebonds, 4 passes et 5 contres. Quant à Ben Simmons, il a livré une performance catastrophique, sifflé à plusieurs reprises par le public, avec 9 points à 4/9, 7 rebonds, 3 passes, 3 contres et 3 ballons perdus. Tobias Harris n’a pas fait bien mieux, limité à 4 points à 2/6, 7 rebonds et 6 passes.

Incertain, Joel Embiid était bien là et il a débuté fort en maltraitant les Nets à l’intérieur. Résultat, il a provoqué faute sur faute et les Sixers se sont retrouvés dans le bonus et devant au score 10-5 avec 8 points du Camerounais. Très maladroits en attaque, à l’image de D’Angelo Russell, qui a raté ses 5 premiers shoots, les Nets ont recollé grâce à Joe Harris, et en profitant de l’absence d’Embiid, 11-12. Malgré un 5/16 aux tirs les Nets n’étaient en retard que d’un point, 20-19. Puis tout à coup les New Yorkais ont réglé la mire et sous l’impulsion d’un duo DeMarre Carroll – Spencer Dinwiddie déchaîné, ils ont conclu le quart sur un 12-0 pour mener 31-22 grâce notamment à un 5/8 à 3-pts. Les Sixers concluaient eux le quart avec un terrible 6/25 dont 0/8 à 3-pts et 0/4 pour Embiid, laissé seul à l’extérieur.

Caris Levert a enfoncé le clou avec un gros début de second quart puisqu’il a mis les 8 premiers points des siens, dont 2 tirs à 3-pts pour porter la série à 20-1 ! Résultat Brooklyn s’est retrouvé en tête 39-23, profitant de 13 tirs ratés de suite des locaux. C’est finalement Tobias Harris qui a mis fin au run, et à la 12ème tentative d’équipe Mike Scott a rentré le premier 3-pts des siens. Face à un petit 5, les Sixers se sont relancés sous l’impulsion de Boban Marjanovic et Butler, et à l’aide d’une meilleure défense pour un 12-2, 48-41. Mais ce run a été bref puisque Dinwiddie et Russell ont répondu à eux deux par un 8-0, 56-41. Intenable, Butler a fini le quart en boulet de canon et a marqué 16 des 20 derniers points des siens dont un shoot à 3-pts au buzzer pour passer sous les 10 points : 62-54. Les Sixers s’en sortaient bien avec un Joel Embiid sur le banc tout le quart et un Ben Simmons catastrophique. En face les Nets comptaient déjà 35 points de leur banc à la pause.

Les 76ers ont continué sur leur lancée en début de seconde mi-temps sous l’impulsion de Butler et surtout Joel Embiid, de retour, et qui sur un layup avec la faute a réduit le score à 2 points, 65-63. Grâce à Russell les Nets ont répondu par un 6-0 pour se redonner un peu d’air, 71-63. Encore une fois Butler, a ramené les siens avec 5 points de suite, mais sans pouvoir revenir à hauteur, la faute une nouvelle fois à Russell qui a porté le score à 78-70 sur un 2+1. Les deux équipes se sont répondues coup sur coup et à ce petit jeu les Sixers ont été les premiers à faiblir et les Nets se sont retrouvés avec 13 points d’avance avec un bon passage d’Ed Davis, 91-78. A l’issue du 3ème les Nets menaient logiquement 93-82.

En difficulté pour scorer, les Sixers n’ont pas profité d’un passage difficile de leur adversaire et Dinwiddie et LeVert ont passé un 5-0 qui a a fait mal aux Sixers et poussé Brett Brown à prendre un temps mort, 100-86 avec 8’40 à jouer. En sortie de temps mort, les Nets ont enfoncé le clou avec Russell et Dinwiddie, +16 avec 6 minutes à jouer. Joel Embiid a ramené les siens à 11 unités mais les hommes de Kenny Atkinson ont parfaitement géré leur fin de match.

Leave a Reply