Une surprise qui donne la patate aux Blazers

Une surprise qui donne la patate aux Blazers

Au contraire de la saison régulière, les équipes préparent bien mieux les duels en playoffs car elles ont beaucoup plus de temps pour étudier leur adversaire et les séances vidéos sont donc très importantes. Les Blazers en ont fait une hier en vue du Game 1 de ce soir, mais un événement est venu la perturber.

« Tout à coup on a entendu la porte s’ouvrir. Et je savais que c’était quelque chose d’important parce que personne ne rentre comme ça durant une session vidéo, à moins d’avoir une bonne raison. » Seth Curry

« J’étais choqué que quelqu’un entre comme ça en plein milieu d’une séance vidéo. » Rodney Hood

Qui était cet impertinent ?

« C’était Big Nurk ! » (sourire) Seth Curry

Le pivot bosnien s’est rapidement fait identifier en lançant

« Il a dit ‘J’ai entendu dire que tu avais peut-être besoin d’aide coach.' » Moe Harkless

Il a été accueilli par des applaudissements de toute l’équipe, agréablement surprise par sa présence

« Ça m’a mis le sourire. » Damian Lillard

« C’était une bouffée d’air frais de le voir. » Hood

« Qu’il vienne, je pense que cela signifie beaucoup pour tout le monde. » Terry Stotts

Le pivot affichait un grand sourire.

« Il avait l’air très bien. Il avait l’air de très bonne humeur. » Hood

« Il y avait beaucoup d’énergie qui se lisait sur son visage. » Curry

Il a expliqué à ses coéquipiers que tout se passait bien, qu’il se sentait mieux et qu’il faisait des progrès.

« C’était bien pour le moral de toute l’équipe. Nous pensons tous à lui, et le voir se lever et être là avec nous, c’est important pour l’équipe. Il est un membre important de notre équipe, même encore maintenant. Donc c’était vraiment super de le voir. Ça a rendu tout le monde heureux, et je suis certain que cela l’a aidé aussi. » Moe Harkless

Certains ne l’avaient plus revu depuis sa terrible blessure, et d’autres depuis le lendemain à l’hôpital, après son opération, à un moment où il était forcément dans un état psychologique compliqué, abattu.

« Il y a beaucoup de gars qui ne l’avaient pas vu, donc qu’il vienne aujourd’hui, ça signifie énormément pour nous. Le simple fait qu’il sorte de chez lui c’est important. Il faut se lever, faire des choses, et essayer de s’enlever de la tête le fait que tu ne peux pas pratiquer le sport que tu aimes. Je sais que c’est dur pour lui, surtout de nous voir préparer un match de playoffs qu’il aimerait disputer, et encore plus au vu de l’équipe que nous affrontons. » CJ McCollum

Il y a quelques semaines Jusuf Nurkic, qui s’était chauffé avec Russell Westbrook, rêvait de jouer le Thunder en playoffs. Nul doute que si les Blazers arrivent à passer cet obstacle, ils lui dédieront cette qualification.

Via The Ahtletic

Leave a Reply