Milwaukee en place pour une 1ère en 18 ans avec un Giannis Antetokounmpo « fucking unstoppable ! »

Milwaukee en place pour une 1ère en 18 ans avec un Giannis Antetokounmpo « fucking unstoppable ! »

Dix-huit ans que les Bucks attendaient de pouvoir accueillir un Game 1 d’une série de playoffs NBA. Dimanche soir, ils n’ont pas déçu leurs fans au Fiserv Center, avec une victoire écrasante (121-86) contre des Pistons certes affaiblis mais tout simplement pas à leur niveau (4-0 en saison). Enfin, Milwaukee peut entrevoir une qualification pour le second tour, chose qui ne leur est pas arrivé depuis… 2001.

« On ne s’inquiète d’aucune autre équipe que nous. C’est ce qu’il y a de bien dans cette équipe cette année, on ne s’est pas concentrés sur les classements. On a joué notre jeu, on a fait ce qu’on avait à faire. On est concentrés sur nous et uniquement sur nous. » Eric Bledsoe

Garçon plutôt calme en dehors des terrains, Giannis Antetokounmpo (24 points et 17 rebonds en seulement 23 minutes de jeu) se transforme en volcan en éruption lorsqu’il s’agit de compétition. Un peu plus de 2 minutes après le début du match, il a obtenu un layup plus la faute face à Bruce Brown et s’est fendu d’un : « I’m fucking unstoppable ! » lancé en se tapant la poitrine pour le plus grand bonheur des fans. L’un de ses 7 joueurs de son équipe à au moins 10 points, le Grec a aussi réussi un dunk en prenant ses appuis quelques centimètres après la ligne des lancers-francs dans le 3ème quart-temps.

« Il y a toujours moyen de progresser, on peut s’améliorer en attaque. Mais j’aime voir un box score où beaucoup de gars participent et font de bons matchs, sans qu’on soit dépendant de nos 3, 4, 5 top joueurs. » Mike Budenholzer

« On a eu beaucoup de matchs cette année où on n’a pas forcément joué beaucoup de minutes, mais ça veut simplement dire qu’on fait notre boulot. Les gars qui sortent du banc, les titulaires, tout le monde. Parfois vous avez tendance à regarder le score, constater que vous avez une énorme avance et vous relâcher un peu, mais on ne veut pas leur laisser une occasion de trouver un rythme, on essaie juste de jouer comme il faut et ce quel que soit le score. » Khris Middleton

Ni la zone tentée par Dwane Casey ni le changement de défenseur sur Antetokounmpo (Thon Maker, remplaçant de Griffin dans le 5, a vite eu des problèmes de fautes) avec Andre Drummond (qui, frustré, a fini par se faire éjecter après une faute flagrante 2) n’ont changé grand chose pour Detroit. 20 points de retard après 12 minutes, 27 après 24 et jusqu’à 43 en fin de 3ème.

« On en a parlé, du fait d’essayer au maximum de garder son calme quand l’adversaire fait une grosse faute ou cherche à jouer ‘dirty’. On doit faire notre boulot, et notre boulot est de gagner des matchs. Je ne vais pas aller chercher une protection auprès des arbitres, je dois juste jouer intelligemment et éviter la situation. » Giannis Antetokounmpo

Prochain rendez-vous mercredi pour le Game 2.

via Journal SentinelThe Athletic

Leave a Reply