Avec un 3ème quart surréaliste et historique, les Sixers explosent la défense des Nets et remettent les pendules à l’heure

Avec un 3ème quart surréaliste et historique, les Sixers explosent la défense des Nets et remettent les pendules à l’heure

Excellente réaction des Sixers qui égalisent dans la série face aux Nets avec une victoire autoritaire sur le score impressionnant de 145 à 123 avec pas moins de 51 points marqués dans le 3ème acte (23 pour les Nets). Ils égalent tout simplement le record de points sur un quart en playoffs, qui était détenu jusque là par les Lakers. En difficulté lors du premier match, les hommes de Brett Brown ont remis les pendules à l’heure avant de se rendre à Brooklyn pour les Game 3 et 4.

Incertain, Joel Embiid était finalement présent et il termine meilleur scoreur des siens avec 23 points à 8/12 et 10 rebonds en 21 petites minutes. En galère offensivement lors du Game 1, les Sixers ont fait une démonstration offensive avec 56.1% aux shoots dont un 9/23 à 3-pts et 26 lancers-francs réussis. Ben Simmons, mauvais lors samedi, a réagi à merveille avec un triple-double, très agressif : 18 points à 8/12, 10 rebonds, 12 passes et 2 interceptions. Tobias Harris et JJ Redick ont eux aussi réagit avec respectivement 19 et 17 points. Le banc a répondu présent, mené par le duo Boban Marjanovic (16 points à 8/14 et 8 rebonds en 18 minutes) – Mike Scott (15 points à 5/7 dont 3/5 à 3-pts). En face les Nets ont encore une fois pu s’appuyer sur un excellent banc mais le 5 a eu des difficultés, et surtout la défense n’a pas été au niveau attendu. Ils rentrent 15 de leurs 36 tentatives de loi, insuffisant. D’Angelo Russell inscrit 16 points à 6/16, Spencer Dinwiddie ajoute 19 points à 8/16, Roandae Hollis-Jefferson 15 points à 5/10 et Caris LeVert 13 à 3/8.

Les Sixers ont rapidement pris les commandes de la rencontre à la faveur d’un 9-0 grâce à Simmons, Redick et Marjanovic. Ils ont ainsi fait la course en tête dans cette première mi-temps, et ont pris jusqu’à 13 points d’avance en début de second quart sous l’impulsion de Simmons et Embiid, 44-31. Mais le trio LeVert, Rodion Kurucs et Jarrett Allen a petit à petit ramené les Nets, en réussite offensivement. Ils ont égalisé sur des lancers de Allen, consécutifs à une faute flagrante. A la faveur d’un lancer de Simmons, les Sixers ont viré en tête d’un petit point à la pause, 65-64. La rencontre a basculé dans un 3ème dingue. Joel Embiid a lancé un énorme run avec un 8-0 à lui tout seul, qui est devenu un 14-0 puis un 21-2 en 4 minutes alors que les Nets enchaînaient les ballons perdus et les maladresses. Complètement à la rue, la défense des Nets a explosé, encaissant 51 points à 18/25 et 11 lancers avec 13 points d’Embiid, 12 de Harris et 10 de Mike Scott, aussi en feu. Résultat, les Sixers ont inscrit 28 points de plus que les Nets dans le quart et à l’issue du 3ème l’affaire était pliée, 116-87.

Leave a Reply