Vlade Divac ravi d’avoir enfin mis le grappin sur Luke Walton : « Trop beau pour passer mon tour »

Vlade Divac ravi d’avoir enfin mis le grappin sur Luke Walton : « Trop beau pour passer mon tour »

Sa séparation d’avec les Lakers à peine officialisée, Luke Walton a accepté l’offre de Vlade Divac d’endosser le rôle de head coach des Sacramento Kings en remplacement de Dave Joerger, remercié à la surprise générale après une saison encourageante. 39-43, soit le meilleur bilan des Kings depuis 2005-06. Mais une 13ème année sans playoffs. Tout juste prolongé (pour 4 ans) en tant que vice-président des opérations basket et GM, Divac s’est débarrassé de Joerger et de l’assistant GM Brandon Williams. L’ex-Laker a été présenté aux médias de la capitale californienne hier.

« Vlade a monté un super groupe ici. Je suis très excité à l’idée d’apprendre à connaître ces gars et de les coacher, très excité qu’ils aient cette superbe salle et ce superbe complexe d’entraînement. Et bien sûr, Sacramento a toujours eu un des meilleurs publics de NBA en termes de soutien et d’atmosphère, donc c’est un moment très excitant pour ma famille et moi. David a fait du super boulot avec cette équipe. On les a joués, on les a observés, étudiés, ils jouent dur. C’est une bonne équipe. J’adore coacher, donc avoir cette opportunité avec ce type d’équipe talentueuse, en le faisant avec quelqu’un que j’estime comme j’estime Vlade, c’était trop beau pour passer mon tour. » Luke Walton

« Il voit le basket exactement comme moi. J’ai appelé ses représentants 5 minutes après avoir vu que c’était fini avec les Lakers pour voir ce qui se passait, m’assurer que c’était vrai et savoir si je pouvais le voir ce jour-là. On se comprend très, très bien. » Vlade Divac

Exit donc les vacances.

« Au début je pensais prendre des vacances, me détendre et essayer de me préparer mentalement pour ce qui viendrait après. Mais quand Vlade a appelé, je savais que c’était quelque chose dont je devais parler avec ma famille. Je l’ai fait rapidement parce que je sais que ce genre d’opportunités ne se présentent pas souvent.

Fils de Bill Walton, disciple de John Wooden (qui a coaché son père en NCAA et en NBA), Lute Olson (Arizona) ou encore Phil Jackson (Lakers), Walton a remporté 2 titres avec Los Angeles en 2009 et 2010. Après 10 ans dans la grande ligue, il a démarré sa carrière dans le coaching en tant qu’assistant à l’université de Memphis durant le lockout 2011. En 2013, les Lakers l’ont embauché en tant que coach pour le développement des joueurs, puis il a rejoint Steve Kerr à Oakland l’année suivante. En l’absence de ce dernier, il avait mené l’équipe à un bilan de 39-4 au début de la saison 2015-16 (celle de l’historique 73-9).

À l’été 2016, Divac avait déjà essayé de recruter Walton (engagé par les Lakers pour remplacer Byron Scott) à Sacramento avant d’embaucher Joerger. Ce dernier et Walton ont été remerciés après un bilan identique dans leurs équipes respectives : 98-148.

« On va prendre beaucoup de 3-points cette année. Au fur et à mesure des matchs, vous prenez ce que la défense vous donne, mais vous savez de quelle façon vous voulez jouer et en tant que coach, c’est ton boulot de connaître ton roster et de faire ce qu’il y a de mieux pour ce groupe de joueurs ensuite. Je pense que shooter beaucoup à 3-points correspond à ce groupe, et nous allons jouer vite. » Luke Walton

Lors de sa prise de fonctions en 2016, les Lakers étaient la dernière équipe de la ligue en défense. Elle était 13ème ces deux dernières saisons. Cette année, les Kings ont terminé la saison à la 21ème place NBA.

« La défense fait gagner. La défense fait gagner des titres. J’adore l’attaque. J’aime voir combien ça peut être beau quand vous avez 5 gars qui font bien circuler le ballon, qui shootent, etc. Mais la défense c’est ce qui vous fait gagner quand tout compte. On va mettre un gros accent sur la défense. » Luke Walton

via SacBee

Leave a Reply