Donovan Mitchell : « Se regarder dans le miroir et trouver comment s’ajuster »

Donovan Mitchell : « Se regarder dans le miroir et trouver comment s’ajuster »

Ce mercredi soir, le Jazz va affronter les Rockets pour le deuxième match de leur série avec la ferme attention de rentrer à Utah avec la victoire en poche. Problème, les hommes de Quin Snyder se sont fait écraser lors du Game 1 qu’ils ont perdu de 32 points (122 à 90). Et dans cette déroute collective, un joueur d’Utah a été particulièrement décevant : Donovan Mitchell. L’arrière n’est que sophomore, mais les promesses entrevues lors de ses deux saisons régulières et de sa dernière campagne de playoffs ont fait qu’il est très attendu. Ses 19 points à 7/18, 5 rebonds, 0 passe décisive et 5 turnovers sont donc clairement insuffisants pour lui. Surtout si le Jazz veut faire un coup et éliminer les Rockets.

« Ne faire aucune assist et perdre cinq ballons, ce n’est pas normal. Je pense, heureusement, que ce n’est qu’un match et qu’on doit apprendre de ça. Je ne peux pas ne pas faire de passe décisive et perdre 5 ballons. Si ça arrive, il faut se regarder dans le miroir et trouver comment s’ajuster. » Donovan Mitchell.

La saison dernière, le Jazz avait déjà perdu son premier match de la série face à OKC et ça ne l’avait pas empêché de finir par éliminer l’équipe de Russell Westbrook. Tout est encore possible, il faut juste parvenir à corriger certaines choses. Les séances vidéos et les entraînements sont là pour ça.

« Ce genre de perf, c’est terminé. On a fait nos ajustements. On veut juste aller sur le terrain et jouer ce deuxième match. On a déjà été dans ce genre de situation avant donc on a l’habitude, et ce n’est pas forcément une bonne chose. Mais c’est comme ça, et on va aller sur le terrain pour jouer comme on sait le faire. » Donovan Mitchell.

Il faut dire que, pour la défense de Mitchell, la défense d’Houston exploite parfaitement ses points faibles. Même s’il a progressé cette saison là-dessus, le jeune arrière a encore parfois du mal à faire les bons choix rapidement. Et en switchant sur tous les écrans ou presque, les Texans le forcent à devoir réfléchir très vite pour trouver une solution. Avec le résultat que l’on connaît. Même si le coach des Rockets, Mike D’Antoni, ne veut pas crier victoire trop vite.

« Ce n’est pas juste ce qu’on a fait, il a aussi mal joué, ça arrive. On a essayé de faire quelque chose, mais ce n’est pas comme si on pouvait se dire qu’on a la bonne formule. Il va mieux jouer et on va devoir défendre dur sur lui, en espérant qu’il ne prenne pas feu. Mais il en capable. » Mike D’Antoni.

Et il a bien raison. Lors du premier tour contre OKC la saison dernière, pas la plus mauvaise défense de la NBA, Mitchell avait réussi à afficher des moyennes assez ridicules pour un rookie : 28,5 points à 46% aux tirs et 7,2 rebonds. Ses chiffres avaient ensuite un peu chuté au deuxième tour face à Houston (19,4 points à 36% aux tirs et 6 assists par match), malheureusement pour le Jazz qui n’avait pas pu faire grand-chose face aux Texans. Mais Mitchell a progressé depuis, et son coach est persuadé que le jeune arrière de 22 ans sera capable d’augmenter son niveau de jeu.

« Une des choses les plus importantes pour lui et sur laquelle mon assistant coach, ses coéquipiers et moi-même continuons d’insister, c’est sa capacité à prendre des décisions rapides. Parfois quand il porte la balle, parfois quand il ne l’a pas dans les mains. » Quin Snyder.

Via Deseret News.

Leave a Reply