Ricky Rubio : « C’est notre plan de jeu pour toute la série, pas juste pour un match »

Ricky Rubio : « C’est notre plan de jeu pour toute la série, pas juste pour un match »

Avant d’être un joueur du calibre de MVP et un attaquant craint par toutes les défenses NBA, James Harden a été, comme tout le monde, un rookie qui essayait de faire son trou dans la ligue. Drafté en troisième position en 2009 par OKC, The Beard est d’abord sorti du banc pour épauler Russell Westbrook et Kevin Durant. Les trois hommes sont parvenus à atteindre les Finals en 2012, avant qu’Harden soit envoyé dans le Texas. Thabo Sefolosha, qui porte aujourd’hui le maillot du Jazz, a joué avec Harden lors des trois années de ce dernier à OKC, de 2009 à 2012 et il se rappelle des débuts de l’arrière texan.

« Il a toujours été un énorme joueur. Même à OKC, quand il ne jouait pas tant que ça et sortait du banc, il était très efficace avec ses minutes et les ballons qu’il touchait. C’est plus visible maintenant. La façon dont il analyse le jeu, comprend les défenses et les déchire en morceaux, c’est assez unique. » Thabo Sefolosha.

Et à attaquant exceptionnel, défense exceptionnelle : pour le stopper lors du premier match de la série de playoffs entre le Jazz et les Rockets, les hommes de Quin Snyder ont essayé une technique déjà testée (et approuvée) par les Bucks. Elle consiste à ouvrir complètement le chemin du panier à Harden en se décalant sur sa gauche, pour l’empêcher d’utiliser sa meilleure main et de mettre ses step-backs assassins. Avec un succès plutôt mitigé, puisqu’il leur a quand même calé 29 points (à 11/26) et 10 passes décisives sur la truffe et que le Jazz s’est incliné de 32 points (122 à 90).

« J’ai vu toutes les défenses possibles, donc je dois juste m’ajuster et continuer à communiquer avec mes coéquipiers pour leur dire à quels endroits du terrain ils doivent se placer. C’est tout. » James Harden.

Pourtant, malgré la grosse défaite et une séquence assez gênante lors de laquelle Ricky Rubio s’est carrément retrouvé derrière Harden pour défendre, Utah compte bien réitérer l’expérience.

« C’est notre plan de jeu pour toute la série, pas juste pour un match. On doit continuer à jouer de cette manière et rendre les choses compliquées pour un des meilleurs joueurs et scoreurs du monde. Il faut que l’on connaisse mieux ce plan de jeu. Au fur et à mesure que cette série avancera, on s’améliorera, on va faire des ajustements et régler des petits détails. Nous avons un des meilleurs coachs de la NBA pour faire des ajustements. » Ricky Rubio.

« C’était la première fois qu’on faisait ça aussi longtemps. Certaines choses ont fonctionné, d’autres non et on doit continuer de bosser là-dessus pour voir exactement ce qu’on veut faire pour le prochain match. Je pense qu’on doit un peu plus travailler ce plan de jeu. Ce n’était que le Game 1 et il y a eu du bon et du moins bon. » Thabo Sefolosha.

Harden est l’un des favoris pour le trophée de MVP. Il a terminé la saison régulière avec 36,1 points de moyenne (44% aux tirs et 37% à trois points), 6,6 rebonds et 7,5 passes décisives par match.

Via Deseret News.

Leave a Reply