Al Horford a tout donné malgré les circonstances; Jaylen Brown : « Je tire mon chapeau à Al, un vrai warrior, un vrai pro »

Al Horford a tout donné malgré les circonstances; Jaylen Brown : « Je tire mon chapeau à Al, un vrai warrior, un vrai pro »

Les Boston Celtics se sont à nouveau imposés face à Indiana cette nuit sur le score de 99 à 91. Mais les hommes de Brad Stevens ont eu chaud puisqu’il a fallu que les Pacers s’écroulent dans le dernier quart (qu’ils ont perdu 31 à 12…) pour qu’ils soient en mesure de décrocher la victoire. Pour leur défense, un de leurs joueurs les plus importants n’était clairement pas dans la forme de sa vie. Al Horford était en effet malade, incertain jusqu’au dernier moment et donc pas à 100%. Et ça c’est vu. Le pivot n’a pris que deux en tirs lors des trois premiers quart-temps et a été globalement assez mauvais, avant de se réveiller dans la dernière période. C’est lui qui relance les Celtics avec les deux premiers paniers en début de quatrième quart et il tue le match grâce à un contre décisif sur Bojan Bogdanovic avec moins d’une minute à jouer.

« J’avais un virus et j’ai fait tout ce que j’ai pu pour être sur le parquet. Je suis heureux d’avoir pu jouer et aider l’équipe cette nuit. Je me suis préparé comme si c’était un match normal. J’étais concentré sur le match. J’ai juste manqué le shootaround, mais à la place je faisais de la vidéo, des choses qui me permettraient d’être prêt à jouer. » Al Horford.

Pour ne rien arranger, les Pacers sont une équipe vraiment compliquée à manœuvrer, avec leur défense de fer. Mais son premier panier en tout début de quatrième quart-temps lui a permis de reprendre confiance et de mieux gérer les 12 dernières minutes.

« Ils ont fait un bon boulot en faisant des prises à deux sur moi au poste et en me proposant différentes défenses. Le coach a dessiné ce système tôt dans le dernier quart-temps pour que je marque et ils n’ont pas pu venir aider. J’ai pris l’avantage et ça a fait deux points. Dans ces conditions, le but c’est vraiment de faire ce que je peux pour aider l’équipe à gagner. Il faut continuer à pousser. Le match était fun ette nuit, les spectateurs ont donné de la voix et j’étais heureux d’être sur le terrain. » Al Horford.

Et ses coéquipiers aussi étaient heureux de le voir en tenue.

« Je tire mon chapeau à Al (Horford), un vrai warrior, un vrai pro. Il nous a donné tout ce qu’il avait, alors que tout le monde sait qu’il est malade. Il a été énorme pour nous. » Jaylen Brown

Horford a terminé la rencontre avec 4 points (2/6 aux tirs), 10 rebonds, 4 passes et 2 contres. Les Celtics mènent maintenant 2 à 0 dans la série et les deux prochains matchs auront lieu à Indiana.

Via Boston Herald.

Leave a Reply