Michael Jordan : « Ça me rend fou, mais c’est fun »

Michael Jordan : « Ça me rend fou, mais c’est fun »

Sur les terrains de basket Michael Jordan a tout gagné, et s’il est aussi un businessman accompli, il n’a pas autant de succès dans son rôle de propriétaire des Charlotte Hornets. Devenu propriétaire majoritaire de la franchise en 2010, il a vu son équipe disputer seulement 3 fois les playoffs, sans jamais passer le premier tour. Peu bavard, il a évoqué ce nouvel échec à The Athletic, frustré d’être dans une position où il ne peut pas faire grand-chose pour aider son équipe.

« C’est difficile d’être dans la position dans laquelle je suis. Je n’ai pas le contrôle quand je n’ai pas le ballon dans les mains. Ça me rend fou, mais c’est fun. » Jordan

Ce weekend il y a un événement sportif qui l’a particulièrement réjoui, c’est la victoire de son ami Tiger Woods au Masters. A 43 ans il a remporté son premier tournoi majeur en 11 années, 11 années de galères diverses.

« Je suis un fan depuis je ne sais combien de temps. » Jordan

Alors qu’il semblait perdu pour le golf, le Tigre a remonté la pente ces derniers mois pour revenir au premier plan.

« Je n’aurais jamais pensé qu’il reviendrait au niveau physiquement. Il ne pensait pas qu’il reviendrait au niveau physiquement. Mais il l’a fait. Personne ne s’attendait à ce qu’il revienne au niveau où il est désormais. Il est probablement la seule personne qui a cru à son retour. Pour moi c’est un accomplissement énorme. C’est incroyable. Mentalement tu penses toujours que tu peux. Mais tu ne peux pas répondre aux problèmes de ton corps. » Jordan

En matière de comeback victorieux, Michel Jordan s’y connait. Après sa première retraite, il est revenu pour remporter 3 titres de plus. Mais il pense que celui-là est d’un tout autre calibre.

« J’ai été deux années à l’écart pour jouer au baseball, mais rien de comparable. Je suis certain qu’il s’est remis en question, savoir s’il pouvait revenir, et il a dû énormément bosser. Mais il a pris ça à bras-le-corps. Il a dû changer son jeu. Il a dû changer un peu sa perspective. Pour moi c’était le plus grand comeback auquel j’ai pu assister. » Jordan

Et il n’a pas manqué de passer un coup de fil à Woods pour lui faire part de son admiration pour cet exploit.

Leave a Reply