Mike Budenholzer sur Giannis Antetokounmpo : « En règle générale quand il a ce sentiment, il fait quelque chose pour changer ça »

Mike Budenholzer sur Giannis Antetokounmpo : « En règle générale quand il a ce sentiment, il fait quelque chose pour changer ça »

Les Milwaukee Bucks ont fait un grand pas vers la qualification grâce à leur succès dans le Game 2 sur le score de 120-99. Ce match il a basculé dans le 3ème quart puisqu’à la pause les Pistons menaient d’un point 59-58. Ils menaient, car Giannis Antetokounmpo, gêné par un schéma défensif agressif et un souci de fautes, n’avait disputé que 14 minutes dans la première mi-temps pour 10 points. . Les Pistons ont bien gêné le Grec et l’attaque des Bucks en provoquant notamment 3 passages en force en première mi-temps

« Ils ont fait du bon boulot pour lire ce qui se passait et ils ont pu provoquer quelques passages en force. Puis sur le dernier, Thon a joué avec moi pendant plus de deux ans, donc il me connait et sait de quel côté je préfère aller et il a joué intelligemment sur le coup. » Giannis

Avec 3 fautes, Giannis est allé s’asseoir sur le banc à 6’35 de la mi-temps et n’est plus revenu en jeu, préparant sa vengeance

« Je ne pense pas qu’il était content de la façon dont il a joué en première mi-temps et en règle générale quand il a ce sentiment, il va faire quelque chose pour changer ça. » Mike Budenholzer

Au retour des vestiaires le Grec a pris les choses en main en scorant les 7 premiers points de la seconde mi-temps pour un 9-2. Il a inscrit 13 points à 6/9 dont 1/3 à 3-pts dans le quart pour permettre aux siens de s’envoler avec un 35-17 sur les 12 minutes.

« C’est une question de volonté. Je savais qu’ils allaient mettre des gars dans la raquette, me mettre des gars dessus. J’ai juste essayé d’être patient. Au bout du compte il faut avoir la volonté. Eric m’a dit : sois agressif, ça va venir.’ C’est ce que j’ai essayé de faire. » Giannis

Sur le début du quart il a notamment planté un tir à 3-pts, sa seule réussite de la rencontre

« Ca fait du bien, je bosse énormément dessus. Ca fait partie de mon jeu désormais. Mes coéquipiers veulent que je shoote. Je vais dans la raquette, je m’appuie sur mes forces, et donc les défenseurs restent en retrait. Quand je shoote à 3-pts je le fais avec confiance, j’ai le sentiment que ça va rentrer. Celui-ci est rentré et ça nous a permis de faire un run. Je pense que le plus important c’est l’aspect mental, car je sais qu’ils vont me donner ces shoots tout le match, et je dois être prêt mentalement, être dans mon rythme et mettre ces shoots. » Giannis

Via NBA.com

Leave a Reply