Le conseil de Larry Bird aux Pacers avant le Game 3

Le conseil de Larry Bird aux Pacers avant le Game 3

À bord du vol retour pour Indianapolis mercredi soir, Larry Bird, conseiller spécial des Pacers et surtout légende NBA trois fois champion, trois fois MVP et 12 fois All-Star, a décidé de ne pas s’adresser aux joueurs dans l’avion.

« Non, je n’ai rien dit. Notre coach (Nate McMillan). Et puis, ça se voyait à leurs visages. » Larry Bird

Ce qui se lisait sur les visages ? Une deuxième défaite en autant de matchs au 1er tour des playoffs, dont la dernière encore plus difficile à digérer car l’équipe menait de 11 points dans le 4ème quart-temps.

« Si l’équipe s’écroule, il faut que tout le monde se serre les coudes. Tu ne peux pas te plaindre aux arbitres. Tu dois retourner en défense après un shoot raté. Chaque possession est tellement importante en playoffs. Kyrie met un gros shoot. Ok, on s’y attend. Maintenant tu dois monter, poser des picks, aller au rebond, il faut que tout le monde s’entraide. Et si ce n’est pas le cas, ça va te tuer. » Larry Bird

Bird voit un point en particulier à améliorer :

« Ils doivent surtout être plus durs mentalement. Je l’ai dit à Kevin (Pritchard, président des opérations basket) avant le début de la série : ‘Les lancers-francs entraîneront ta chute’. Un gars commence à les manquer et c’est tout le monde qui les rate derrière. C’est avec ce mental que les grands joueurs se distinguent de tout le monde. » Larry Bird

Indiana est 22ème en NBA au pourcentage sur la ligne (74.9%) et 25ème au nombre de lancers tentés par match. Mais tout cela n’est-ce pas déjà que du bonus sans Victor Oladipo, victime d’une rupture du tendon du quadriceps alors que l’équipe avait un bilan de 30-16 fin janvier ?

« Quand Victor s’est blessé, ça a tout changé, c’est évident. Je pensais qu’on pouvait égaler le bilan de l’année dernière, et même après qu’on l’ait perdu, on l’a fait. C’est génial la façon dont ces gars sont revenus. Kevin Pritchard et Nate (McMillan, head coach) ont fait du super boulot avec eux. Ils sont très bien coachés, et quand ils perdent, il se battent et ils trouvent un moyen de gagner. Ils sont comme ça. » Larry Bird

Sixième homme très régulier, Domantas Sabonis n’a marqué qu’un seul petit point dans le Game 2.

« C’est un dur à cuire. Il va aller vous chercher les rebonds. Attendez un peu, il va vous sortir un gros match. » Larry Bird

via ESPN

Leave a Reply