Malgré le score il y a beaucoup de choses à régler pour Boston; Brad Stevens : « Vous devez aborder chaque match comme si c’était un game 7 »

Malgré le score il y a beaucoup de choses à régler pour Boston; Brad Stevens : « Vous devez aborder chaque match comme si c’était un game 7 »

Bien lancés dans la série les opposant aux Pacers, les Celtics vont à présent se rendre à Indiana avec 2 matchs d’avance. Pourtant, et ce notamment lors du premier match, Boston n’a pas réellement été convaincant et Brad Stevens a été clair sur le sujet : Il va falloir que ça cesse maintenant qu’ils jouent à l’extérieur.

Dans ce premier match, Indiana avait pris le meilleur sur des C’s très maladroits, mais qui avait été maintenus en vie grâce à un solide Marcus Morris. Lors du second match, ils avaient encore concédé leur avance au profit des Pacers pour enfin se réveiller dans le 4e quart-temps. Pour Brad Stevens, il faut aborder chaque match de la même manière afin d’aller de l’avant.

« Vous devez aborder chaque match comme si c’était un game 7. » A déclaré Stevens. « Il n’y a pas de discussions possibles à ce sujet. Nous en parlons depuis la fin de la saison régulière. »

Après des démarrages plutôt lents pour Boston, il va falloir qu’ils se ressaisissent pour aborder les autres matchs plus sereinement. Stevens a aussi voulu donner du crédit à cette équipe d’Indiana orpheline de son franchise player, Victor Oladipo depuis plusieurs mois maintenant.

« On va devoir gommer ces mauvais départs. » A-t’il déclaré. « Si on continue de commencer nos premiers et troisièmes quarts-temps comme ça à l’extérieur, on va vite se retrouver en difficulté par la suite. Nous devons donc être plus rigoureux dans ces domaines-là et surtout meilleurs. Il faut tout de même donner du crédit à cette équipe d’Indiana pour ce qu’ils ont fait lors des deux premiers matchs. Ce sont clairement des matchs difficiles à gagner et j’ai trouvé que nos gars avaient bien réussi à garder leur calme et à trouver la bonne voie. »

Stevens a également évoqué les pertes de balles qu’il juge beaucoup trop nombreuses. En effet, Boston a gaspillé 17 ballons lors du premier match et 14 lors du second. Il est indéniable que ces nombreux ballons perdus permettent aux Pacers d’avoir des paniers faciles en transition et Il entend gommé ça au plus vite.

« Ils ont contré 5 ou 7 shoots près du cercle ou alors nous ont poussés à prendre des shoots difficiles, et cela leur a permis de partir en transition et de scorer. Mais ils ont marqués aussi 11 ou 13 points sur des ballons perdus, où ils n’ont eu qu’à aller conclure tranquillement sans que nous ayons eu la possibilité de défendre. Et ce genre d’action c’est le pire parce que nous pensons qu’une de nos forces c’est justement de pouvoir mettre en place notre défense et de contester chaque possession. Donc il ne faut pas que cela se produise. Comme me le disait un ami coach de longue date, nous serions vraiment meilleurs si ses pertes de balles sortaient du terrain, car on aurait le temps de mettre en place notre défense plutôt que de leur donner une contre-attaque facile en transition. Ces contre-attaques nous ont tués. » 

Leave a Reply