Mike Malone : « Derrick White donnait l’impression de ne rien avoir mangé depuis deux jours, il a envoyé un message clair et net »

Mike Malone : « Derrick White donnait l’impression de ne rien avoir mangé depuis deux jours, il a envoyé un message clair et net »

Cette série entre les Spurs et les Nuggets est décidément très étrange. Alors qu’on attendait un gros duel à l’intérieur entre Nikola Jokic et LaMarcus Aldridge, la clé de la série semble en fait se trouver au poste de meneur où Jamal Murray et Derrick White se rendent coup pour coup. Le premier avait réussi un énorme dernier quart-temps (21 points marqués sur la période) pour permettre aux Nuggets d’égaliser lors de la dernière rencontre. Cette nuit, c’est Derrick White qui a pris les choses en main côté Spurs. Pour son 5ème match de playoffs, le jeune meneur a inscrit 36 points à 15/21 aux tirs, pris 5 rebonds, distribué 5 passes décisives, volé trois ballons et bloqué un tir alors que son adversaire direct n’a pas pu faire mieux que 6 points, 1 rebond et 2 passes. Pour une victoire des Spurs 118 à 108, qui mènent désormais 2 à 1 dans la série.

« Il n’y a aucun doute que Derrick White, pendant les deux derniers jours, a ressassé la perf de Murray dans le quatrième quart du Game 2. Il est arrivé sur le terrain comme s’il n’avait pas mangé depuis. Il était affamé, il était énervé et il a envoyé un message clair et net. On ne pouvait pas l’arrêter. Ils ont mis 62 points dans la raquette. Il a été impressionnant, dès le début du match, il a attaqué, est allé où il voulait et a terminé ses actions. Il était aussi bien dans le match en défense. C’était une super perf de la part d’un jeune joueur.  » Mike Malone, le coach des Nuggets.

« C’était spectaculaire des deux côtés du parquet. Je ne vois pas quoi dire d’autre. » Gregg Popovich.

Quand le meneur des Spurs (qui a principalement évolué en G-League la saison passée et ne doit sa place de titulaire qu’à la blessure de Dejounte Murray, rappelons-le) se retrouve avec Jamal Murray sur le dos en attaque, il voit rouge. Cette nuit, il a mis six de ses huit tirs dans cette configuration.

« Je suis quelqu’un d’affamé.Je joue comme ça depuis que je suis jeune, j’essaie d’aller sur le terrain, d’être compétitif et de m’amuser. Beaucoup de choses sont devenues folles, je suis béni d’être dans cette situation et je ne prends rien pour acquis. J’essaie de rester dans le moment. Lors de la dernière rencontre, j’avais le sentiment que beaucoup des paniers de Murray étaient de ma faute. Je devais hausser mon niveau de jeu et le faire travailler aujourd’hui. J’essayais juste d’être agressif et d’aller dans la raquette. J’ai essayé de finir fort quand je drivais et de faire les bons choix. » Derrick White.

Le prochain match sera décisif. Si les Nuggets ne l’emportent pas, ils seront menés 3 à 1 dans la série et l’emporter sera très compliqué. Pour ne rien arranger, la rencontre se déroulera au Texas, à l’AT&T Center, où les Nuggets ne se sont plus imposés depuis 2012. L’ailier fort des Nuggets Paul Millsap est malgré tout confiant.

« Nous allons gagner. » Paul Millsap.

Leur coach Mike Malone ? Un peu moins.

« Maintenant, je suis anxieux de voir la réaction de mes gars ? Comment on va répondre à ça ? Où est notre fierté ? Notre dureté ? Notre volonté de ne rien lâcher ? Le Game 4 sera un bon moyen de voir qui on est en tant qu’équipe, surtout pour les jeunes joueurs et Jamal Murray. Il a réussi un super quatrième quart-temps lors du deuxième match et on a gagné. Il est jeune, il va continuer à progresser, mais il doit être plus régulier et ne pas faire ça seulement pendant un quart-temps, mais chaque soir s’il veut être un très bon joueur de basket. » Mike Malone.

Et quand on lui demande ce sur quoi Murray doit progresser pour remporter son duel face à Murray, Malone n’a pas hésité.

« Ça va se jouer en défense. Derrick White a dominé le match ce soir. Avant tout, Jamal doit retirer plus de fierté dans sa capacité à défendre et le contenir. Ça n’a pas été le cas ce soir. Alors qu’on a eu dû mal à attaquer sur eux pendant 48 minutes. C’est une grosse différence. Ils ont été plus physiques et c’est pour ça qu’ils nous ont botté le cul. » Mike Malone.

Un discours qu’a apparemment bien reçu le joueur.

« Je vais prendre le match 3 personnellement, c’est ce que je dois faire. Je vais être prêt. La plupart du temps, quand je dis que je vais rebondir je le fais. Donc je vais rebondir. » Jamal Murray.

La prochaine rencontre aura lieu dans la nuit de samedi à dimanche.

Via ESPN et NBA.com.

Leave a Reply