Clutch, Gordon Hayward met fin aux espoirs des Pacers; Direction le second tour pour les Celtics

Clutch, Gordon Hayward met fin aux espoirs des Pacers; Direction le second tour pour les Celtics

Les Boston Celtics sont la toute première équipe qualifiée pour le second tour puisqu’ils ont passé le balai face aux Pacers. S’ils ont encore galéré dans un match peu divertissant, ils ont su mettre le coup d’accélérateur nécessaire en dernier quart pour l’emporter 110-106. Au second tour ils affronteront le vainqueur de la série entre les Bucks et les Pistons.

Gordon Hayward (20 points à 7/9 dont 3/3 à 3-pts) est l’homme du match puisqu’il a grandement participé au run qui a fait définitivement basculer la rencontre avec 9 points en 3’20 pour faire passer l’avance des siens, avec l’aide de Marcus Morris (18 points à 7/11 et 8 rebonds), de 1 à 10 points. Boston s’impose alors que son duo Kyrie Irving (12 points à 4/13 dont 0/4 à 3-pts et 7 passes) – Al Horford (14 points à 4/19 dont 1/6 à 3-pts, 12 rebonds et 5 passes) a été en mode arrosage avec un horrible 8/32. Mais le banc a fait le job avec en combiné 39 points à 18/26 pour le trio Hayward, Morris et Terry Rozier (11 points à 4/6). Une nouvelle fois les Pacers se sont cassés les dents sur la défense verte avec un petit 39.3% aux tirs dont 7/24 à 3-pts. Bogdan Bogdanovic inscrit 22 points à 6/13, Tyreke Evans 21 points à 7/18, Darren Collison 19 points à 5/13 et Domantas Sabonis 14 points à 6/9.

Les Celtics ont entamé le match de la meilleure des manières en marquant les 8 premiers points en 1’35. Mais en sortie de temps mort les Pacers, menés par les 3-pts de Young, Collison et le 2+1 de Bogdanovic ont répondu par un cinglant 13-0. Les deux équipes ont rivalisé de maladresse et se sont neutralisées, 17-17 puis finalement 23-21 Pacers grâce à Sabonis. Les Pacers, plus maladroits que les Celtics, ont profité des 6 ballons perdus adverses et d’un 3/8 à 3-pts contre seulement 1/7 aux C’s.

En grande difficulté offensivement depuis le milieu du premier quart, les Pacers ont eu toutes les peines à trouver des solutions dans une excellente défense de Boston. Résultat les verts ont refait le break sous l’impulsion d’un excellent duo Al Horford – Terry Rozier, pour un 10-2, 34-25. C’est finalement Tyreke Evans qui a mis fin à la série et dans cette première mi-temps de runs, il en a initié un nouveau. Evans a débuté par un shoot à 3-pts et a ajouté un 2+1 pour un 10-2 qui a remis les locaux à 1 point, 36-35. Boston est resté en tête jusqu’à un dernier run d’Indiana, qui grâce à Turner et Collison a terminé la première mi-temps sur un 10-2 pour virer devant 49-47. Malgré 39.1% aux tirs, les joueurs de Nate McMillan ont profité des 11 ballons perdus des C’s et de leur 3/15 à 3-pts.

Les Pacers sont bien revenus de la mi-temps et ont fait un mini-break grâce à leur Croate Bogdanovic, 56-49. Mais trop maladroits et bien gênés par la défense adverse, les hommes de Nate McMillan ont vu les Celtics grappiller petit à petit leur retard avec 3 tirs à 3-pts signés Horford, Brown et Hayward, 65-62. Sur deux paniers de suite Horford a fini par égaliser et dans une fin de quart marquée par les galères des équipes pour scorer, ce sont les Celtics qui ont terminé le quart en tête sur deux derniers lancers de Morris 73-72.

Rozier a planté d’entrée un tir à 3-pts et intercepté un ballon, mais Tyreke Evans et Domantas Sabonis ont pris leur équipe sur les épaules et ont inscrit 10 points de suite pour remettre Indiana aux commandes 82-80. Boston a resserré sa défense et enchaîné 4 lancers pour repasser devant et finalement ne plus jamais regarder derrière. Marcus Morris et Gordon Hayward ont alors mis fin aux espoirs des Pacers avec un gros passage. Morris a planté un 3-pts puis Hayward a enchaîné avec un 2+1 puis un 3-pts et Morris a définitivement plié le match avec une nouvelle banderille : 97-87 avec moins de 3 minutes à jouer. Indiana est revenu à 6 points, mais trop tard.

Leave a Reply