Dennis Lindsey : « Peut-être qu’on en demande trop à Donovan Mitchell »

Dennis Lindsey : « Peut-être qu’on en demande trop à Donovan Mitchell »

Lors des deux premiers matchs de la série entre le Jazz et les Rockets, Donovan Mitchell est passé totalement à côté et pour que le Jazz ait une chance de l’emporter, il se devait de réagir cette nuit. Il déclarait à ce sujet :

« Évidemment on ne peut pas faire moins bien en termes d’effort et de performance. Tu ne peux que faire mieux. Voilà comment je vois les choses. » Mitchell

Tout a bien débuté pour le jeune arrière, qui a rentré 5 de ses 7 premiers shoots pour 13 points. Mais ses coéquipiers ont rentré seulement 2 de leurs 11 tentatives et après 12 minutes le Jazz ne comptait que deux points d’avance.

« Nous avons débuté la rencontre comme il fallait, en faisait bouger le ballon, en mettant de l’intensité physique en défense. Mais les shoots ne rentraient pas. » Rudy Gobert

Malheureusement cela n’a pas duré longtemps pour Mitchell, qui a ensuite activé le mode arrosage, en ratant 16 de ses 20 tentatives suivantes alors que ses coéquipiers shootaient eux à 18/36.

« J’ai juste commencé à rater des shoots. Notre état d’esprit c’était d’essayer d’attaquer le cercle. J’ai essayé aussi de trouver mes coéquipiers. Mais il faut pouvoir mettre des shoots. Je ne peux pas rater 16 shoots en second mi-temps. Ce n’est pas mon rôle. Je ne peux pas manquer ces shoots. Je dois pouvoir les mettre. » Mitchell

Il termine avec 34 points, mais son 9/27 aux tirs et son 12/17 sur la ligne des lancers ont fini par coûter cher aux siens, qui s’inclinent de 3 petits points.

Avec 21.3 points à 32.8% aux shoots, dont 29.6% à 3-pts et 63.7% aux lancers et 3.7 passes pour 4 ballons perdus, le leader offensif du Jazz ne répond pas aux attentes en ce premier tour. Des attentes justement peut-être trop élevées pour un joueur de 22 ans, à qui on demande de porter une équipe en playoffs. Question justement posée au GM Dennis Lindsey

« Peut-être. C’est une question légitime. Donovan doit faire certaines choses pour être plus efficace. Et comment faire ça ? En faisant face à de véritables tests. Il a fait un boulot incroyable lors de ses deux premières saisons. C’est notre gars. J’espère que nous allons pouvoir continuer de le développer, de développer ses coéquipiers et l’entourer de plus de talent et des talents différents à l’avenir. C’est difficile et ça sera de lus en plus difficile. C’est là que lui, et collectivement, nous devons devenir meilleurs. Il ne faut pas fuir devant ce défi. C’est un vrai combat et il faut répliquer. » Lindsey

Mais il a le soutien de ses coéquipiers dans ce rôle, qu’aucun autre de toute façon ne semble capable d’endosser.

« Je n’ai jamais côtoyé un jeune joueur comme Donovan Mitchell. Je n’avais jamais vu quelqu’un de si jeune prendre les commandes d’une équipe, le faire grâce à ses performances, son charisme et le faire avec classe. Je n’ai jamais rien vu de tels en 16 ans en NBA […] Je suis très fier de lui. Il n’a pas aussi bien joué qu’il le voulait lors des deux premiers matchs et il a mis l’équipe sur son dos. C’est vraiment spécial. Il est sur une très bonne voie en NBA. » Kyle Korver

Leave a Reply