Désillusion pour Utah, dont Houston a brisé les espoirs dans une ambiance électrique ! James Harden catastrophique… jusqu’au 4ème

Désillusion pour Utah, dont Houston a brisé les espoirs dans une ambiance électrique ! James Harden catastrophique… jusqu’au 4ème

Cela se joue parfois à pas grand chose sur un terrain de basket. L’absence d’un box out menant à un rebond offensif adverse, un shoot complètement ouvert à 3-points pour égaliser qui ne rentre pas… Le Jazz l’a appris à ses dépens cette nuit, battu 104-101 alors que l’équipe avait pris la plus large avance du match en début de rencontre (+8, contre +6 maximum pour Houston) par les Rockets d’un James Harden horriblement maladroit (3/20, 2/13 à 3-points) mais auteur de 14 points dans le dernier quart (il était à 0/15 avant les 12 dernières minutes) et d’un 14/16 aux lancers-francs pour un total de 22 points, 4 rebonds, 10 passes et 6 interceptions. Houston mène donc désormais 3-0 et pourra clore la série lundi toujours à Salt Lake City.

L’ambiance était électrique pour ce Game 3 porté côté Jazz par un Donovan Mitchell à 34 points à 9/27 (12/17 aux lancers-francs, 4/12 à 3-points), 6 rebonds et 5 passes et un Rudy Gobert en mode contres avec 10 points à 3/4, 7 rebonds et 7 blocks. Côté Rockets, Harden a été entouré par 5 autres joueurs à au moins 10 points dont Chris Paul avec ses 18 points à 7/15, 4 rebonds et 4 passes.

Devant de 2 points à l’entame du 4ème quart malgré un 24-21 encaissé dans le 3ème, le Jazz (en tête 55-50 à la mi-temps) n’avait que 2 points de retard (101-99) à 13.1 secondes de la fin lorsque Harden a manqué un tir lointain. Mais après s’être fait oublier sur l’aile droite, P.J. Tucker est passé derrière Joe Ingles et s’est emparé du rebond offensif, forçant Utah à faire faute. L’intérieur a rentré une tentative sur deux et Quin Snyder a pris un temps-mort à 10.1 secondes du buzzer. La première remise en jeu n’était pas la bonne et sur la seconde après un dernier temps-mort, Utah a réussi à trouver un Mitchell seul à 3-points juste devant la ligne. Personne sur lui, mais l’arrière a manqué la cible et Tucker a tué le match sur la ligne avec un 2/2 à 6.5 secondes.

Leave a Reply