Game 3 bouillant à Salt Lake City pour Houston, merci P.J. Tucker !

Game 3 bouillant à Salt Lake City pour Houston, merci P.J. Tucker !

Il y a eu son rebond offensif crucial en passant derrière Joe Ingles à 10.6 secondes de la fin, le lancer-franc (1/2) derrière pour donner 3 points d’avance à Houston et un nouveau rebond, cette fois défensif, après un 3-points pour l’égalisation raté par Donovan Mitchell quelques secondes plus tard, P.J. Tucker a été clutch samedi soir pour les Rockets, vainqueurs 104-99 !

Un score final qui s’explique par ses deux lancers-francs réussis à 6.5 secondes de la sonnerie pour mettre le match définitivement hors de portée pour le Jazz, qui avait pris jusqu’à 8 points d’avance (plus gros écart du match) en début de rencontre.

« C’était deux énormes rebonds. C’est un gars qui se jette sur tous les ballons, un des joueurs les plus agressifs avec qui j’ai joué. Deux énormes rebonds. » Eric Gordon, 12 points à 4/11, 5 rebonds

« Deux gros rebonds oui, c’est le genre d’actions qu’il faut faire pour gagner. On n’a pas joué comme on voulait mais on était encore dans le match et on s’est regardé genre ‘ouais, allez passons devant et allons chercher ce match’. » P.J. Tucker

« C’est un gars à qui vous faites confiance. Il va tout faire pour aider l’équipe à gagner. La feuille de stats ne met pas en valeur sa façon de jouer. » Chris Paul

Au final l’ailier de 33 ans et 1,98m qui s’était fait remarquer au match précédent par son adresse à 3-points (4/7), a terminé à 12 points à 3/11, 10 rebonds et 3 passes décisives en 35 minutes de jeu. Pour lui, le fait de gagner sans être adroits (les Rockets ont shooté à 38.4%) mais en défendant dur et en se donnant au rebond est une belle preuve des progrès effectués par l’équipe.

« Complètement, c’est vraiment le cas. C’est marrant parce que tout le monde parle du nombre de points que tu marques, de tous les trucs flashy que tu fais, mais cette équipe peut aussi jouer dur, contre n’importe qui. On peut faire toutes les petites choses qui comptent pour que ton équipe gagne. J’aime le fait qu’on puisse gagner de tant de manières différentes. » P.J. Tucker

Encore une victoire et Houston sera qualifié pour le second tour, où ils pourraient retrouver soit Golden State soit… ok Golden State.

« Le Game 4 va être encore plus dur. C’est un groupe (le Jazz) qui se bat. Ils ne vont pas abandonner. On va devoir être prêt. On le sera. » P.J. Tucker

« On savait qu’ils allaient arriver en étant bien plus agressifs, bien plus à l’aise. On a juste essayé de s’accrocher, on a continué à se parler les uns les autres pour trouver un moyen de gagner. » Chris Paul

« Tous les joueurs sont à l’aise par rapport à ce qu’ils doivent faire pour que l’on puisse gagner. Plus tôt dans la saison on a connu beaucoup de changements de lineups mais maintenant chacun est dans son rôle, à l’aise. Si on fait ça à chaque fois, on a une chance de gagner tous les soirs, que l’on rentre nos shoots ou pas. » James Harden

via Houston Chronicle

Leave a Reply