Les Bucks en mode rouleau compresseur; Giannis Antetokounmpo : « Nous sommes affamés »

Les Bucks en mode rouleau compresseur; Giannis Antetokounmpo : « Nous sommes affamés »

Si certaines séries sont disputées, il y a en a une dont l’identité du vainqueur ne laisse plus beaucoup de doutes, c’est celle entre les Pistons et les Bucks. Milwaukee avait logiquement remporté largement les deux premiers matchs face à des pistons privés de leur star Blake Griffin, mais le retour de ce dernier et le déménagement de la série à Detroit n’a strictement rien changé. Les Pistons ont encore pris une claque avec un succès 119-103 des joueurs du Wisconsin. Après 3 rencontres Milwaukee a inscrit 72 points de plus que son adversaire, soit le 3ème plus gros écart de l’histoire pour démarrer les playoffs. Seuls les Lakers de 86 et 87 ont fait mieux avec respectivement +95 et +82. Giannis Antetokounmpo n’a pourtant pas réalisé un grand match, limité à 14 points à 5/13 et 10 rebonds.

« C’est quelque chose que nous avons essayé de construire toute l’année. Nous sommes une équipe qui joue ensemble, nous essayons de prendre ce que la défense nous donne. Des gars ont des opportunités et ils ont la confiance pour faire des actions. Tout ne dépend pas de Giannis, aussi fort et impressionnant soit-il. Je pense que c’est au crédit de Giannis de laisser ses coéquipiers le porter certains soirs, le porter sur certaines séquences. Je pense qu’il aime ce groupe, il aime jouer avec ces gars et il aime les voir réussir. » Mike Budenholzer

« C’est super de voir l’équipe vraiment bien se débrouiller sans moi. Cela signifie beaucoup pour moi. Même quand je ne fais pas mon meilleur match, voir que l’équipe fait une telle performance et gagne un match de playoffs à l’extérieur, c’est un super sentiment. Cela montre le caractère de cette équipe, à quel point c’est une super équipe. Il va y avoir des soirées comme ça et mes coéquipiers ont fait du bon boulot pour m’aider. » Giannis

Tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice avec 20 points pour Khris Middleton, 19 pour Eric Bledsoe et Brook Lopez ou encore 15 pour Ersan Ilyasova et 12 pour Nikola Mirotic.

« Nous avons des joueurs tellement professionnels, des joueurs intelligents. Nous avons de la profondeur de banc, une grande confiance l’un en l’autre, et nous sommes énormément concentrés. L’adversaire ne peut pas négliger qui que ce soit. Notre profondeur est un énorme avantage pour nous, c’est un bonus que nous avons. Nous devons continuer ainsi. Nous avons donné de la confiance à beaucoup de joueurs lors de la saison, et les gars ont montré pourquoi nous avons fait ça. » Brook Lopez

« C’est dur, c’est une équipe difficile à manœuvrer. Nous nous battons durement, mais c’est une équipe expérimentée et nous nous sommes une équipe qui se cherche. » Andre Drummond

La machine est parfaitement huilée et rien ne semble pouvoir la faire s’enrayer lors de ce premier tour. Ils savent très bien que le moindre relâchement peut-être fatal et à l’approche de ce Game 3 ils étaient conscients de ce qui pouvait arriver.

« Tu ne peux pas être négligent. Quand tu es paresseux, les Dieux du basket, qui regardent le match, vont te le faire payer. » Giannis

Ils sont concentrés sur la tâche à accomplir et Mike Budenholzer est allé très loin pour s’assurer que rien ne perturbe ses joueurs. Il les a encouragés à ne pas faire le déplacement à Detroit en famille, et si c’est le cas, de le faire séparément. Il a aussi conseillé de couper la télé et les réseaux sociaux.

« Bud a fait du super boulot toute la saison pour faire en sorte que cette franchise donne de l’importance au côté famille. Si le coach ne veut pas que notre famille soit là pendant deux jours, je pense que tout le monde peut-être patient et se concentrer sur les matchs. » Giannis

Mais la motivation et la concentration ils n’ont pas à aller la chercher bien loin.

« Au bout du compte, nous n’avons pas gagné de série de playoffs depuis un bon moment, donc nous sommes affamés. Je pense que tout le monde est affamé. Ça part de nos coachs, de nos leaders, qui donnent le ton. Nous allons continuer de nous battre, de jouer dur et d’essayer de gagner le plus de matchs possible. » Giannis

Via Journal Sentinel

Leave a Reply