Après son premier gros match, Klay Thompson crédite… l’océan Pacifique; Steph Curry : « Je savais ce que ça voulait dire »

Après son premier gros match, Klay Thompson crédite… l’océan Pacifique; Steph Curry : « Je savais ce que ça voulait dire »

42 points, c’était le total de Klay Thompson sur ses 3 premiers matchs de playoffs 2019. Dimanche soir au Staples Center, le shooteur a signé son premier gros match dans la victoire des Warriors face aux Clippers avec 32 points à 12/20 (7/7 d’entrée, 6/9 à 3-points). La raison de ce premier coup de chaud ? Un petit tour à la plage qui lui a fait le plus grand bien samedi après-midi.

« Je n’avais pas fait de mauvais matchs jusque-là je pense, mais pas de gros matchs non plus. On est allé à la plage avec Jonas Jerebko samedi et on a joué un peu au volley. Et puis là-bas je me suis dit allez, je vais faire un saut dans l’océan, je sais que ça va me rafraîchir les idées et m’aider à remettre les compteurs à zéro. Et ça a fonctionné. Je ne sais pas si je vais aller sauter dans l’eau là-haut (dans la Bay Area) parce que c’est glacé, mais c’est sans aucun doute quelque chose que j’envisagerai si je ne suis pas très adroit par la suite. En espérant que ça n’arrive pas. » Klay Thompson

En voyant son coéquipier revenir de la plage à l’hôtel de l’équipe, Stephen Curry a senti le gros match venir. Thompson a passé une partie de son enfance dans la région de Los Angeles lorsque son père, Mychal Thompson, jouait pour les Lakers.

« C’est la cuisine maison. Je sais que l’océan Pacifique est invaincu. Il s’est trempé les pieds, est rentré à l’hôtel avec un t-shirt mouillé, il avait ses lunettes de soleil aussi. Une vibe typique de Klay. J’avais le sourire parce que je savais ce que ça voulait dire. C’était sympa pour lui de se montrer comme ça, on a eu besoin de chacun de ses points. » Stephen Curry, à 3/14 dans le Game 4

« Quand Klay est comme ça, ça pousse tout le banc. Tout le monde saute partout, tout le monde est content. On adore tous quand Klay est chaud. Ça booste notre momentum. Ça ne m’a pas surpris du tout. Il avait fait des premiers matchs discrets, donc ce n’était qu’une question de temps. » Steve Kerr

L’objectif désormais : clore la série mercredi dans le Game 5 pour avoir le plus de repos possible avant d’affronter le vainqueur de la série Rockets – Jazz (Houston mène 3-0 et peut sweeper Utah dès lundi).

« Ils mènent 3-0, donc on ne veut pas leur donner plus de jours de repos. C’est la même chose pour nous. On ne veut pas faire durer cette série plus que nécessaire. Chaque match est crucial en playoffs, et on en doit une à notre public par rapport à notre dernier match à l’Oracle, on doit se racheter. » Klay Thompson

via ESPN

Leave a Reply