Danilo Gallinari joue « très bien », c’est « juste » qu’il ne met pas ses shoots

Danilo Gallinari joue « très bien », c’est « juste » qu’il ne met pas ses shoots

Point de vue statistiques, voilà ce que donne la série de Danilo Gallinari contre les Warriors en 4 matchs pour le moment : 16 points à 29.7% (28% à 3-points), 6.3 rebonds, 3.5 passes et 1.3 interception par match. Qu’en pense l’Italien ?

« Je trouve que je joue très bien. » Danilo Gallinari via L.A. Times

Mais encore ?

« C’est juste le shoot. » Danilo Gallinari

Certes, c’est « juste » le shoot, toujours est-il que si les shoots étaient rentrés dimanche, le Game 4 n’aurait peut-être pas connu la même conclusion que le Game 1 et le Game 3 : une victoire des Warriors (113-105) sur les Clippers. 4/15 au Game 1, 2/13 au Game 3 et un 8/17 dans le Game 2 (seule victoire des Clippers, menés 3-1).

« Les pourcentages ne sont pas bons, mais je fais toutes les petites choses qu’il faut faire pour gagner les matchs et que vous ne voyez pas. Être bien placé et agressif en défense, switcher sur tout le monde, défendre du poste 1 au poste 5, aider, défendre en 1 contre 1, aller au rebond. Vous voulez que je continue ? » Danilo Gallinari

En saison régulière, l’ailier de 30 ans et 2,08m né à Sant’Angelo Lodigiano en Lombardie (à une quarantaine de kilomètres de Milan, où il a joué entre 2006 et 2008) tournait cette saison à 19.8 points par match à 46.3% de réussite (43.3% à 3-points). Dimanche, il a démarré son match en ratant ses 6 premiers tis dans le 1er quart-temps (remporté 32-22 par les Warriors).

« On sait combien Gallinari est important pour eux. Donc on fait de notre mieux pour essayer de lui mettre la pression, rester en face de lui et contester chacun de ses tirs. Généralement quand il fait de gros matchs les Clippers gagnent donc il est vraiment fondamental pour eux. » Steve Kerr

Son équipe revenue à 58-54 dans la dernière minute du 2ème quart-temps, Gallinari a fait faute sur Kevin Durant à 3-points à 2.5 secondes du buzzer. Le Warrior a rentré son lancer et Golden State a rejoint le vestiaire en tête 62-54. Il s’est rattrapé à 3’57 de la fin du 3ème quart en servant Montrezl Harrell pour un dunk non contesté qui a donné 5 points d’avance à Los Angeles. Mais c’est suite à un marcher de sa part qu’Andre Iguodala a égalisé à 82 partout sur un 3-points. Les Clippers (qui n’ont pas non plus été beaucoup aidés par les 12 points à 2/10 de Lou Williams) n’ont plus jamais mené derrière, Gallinari a terminé à 16 points à 5/20 (dont un dunk pour lequel les arbitres auraient pu accorder la faute), 7 rebonds et 4 passes.

« Ils ont très bien défendu sur moi. Mais ça vient un peu de moi aussi. Je suis un gars confiant. C’est ma 11ème année en NBA. La confiance n’est définitivement pas un problème. Je vais travailler là-dessus et j’espère que je serai plus adroit au prochain match. » Danilo Gallinari

Rendez-vous mercredi à Oakland pour le savoir.

Leave a Reply