Donovan Mitchell : « Le niveau de confiance passe de 0 à 100 »

Donovan Mitchell : « Le niveau de confiance passe de 0 à 100 »

Depuis le début de la série face aux Rockets, Donovan Mitchell vit un calvaire, en grande difficulté avec 21.3 points, mais à des pourcentages catastrophiques : 32.8% dont 29.6% à 3-pts et 3.7 passes pour 4 ballons perdus. Il se devait de réagir cette nuit dans le Game 4 pour éviter un départ en vacances prématuré. Et tout a très mal commencé pour l’arrière, qui a perdu deux ballons dans les deux premières minutes.

« Mes coéquipiers m’ont soutenu à chaque erreur, à chaque chose que j’ai bien faite. Quand tu as un vestiaire qui te soutient chaque jour, cela rend les choses plus faciles quand tu démarres le match avec deux ballons perdus de suite. » Mitchell

Pendant 3 quarts-temps il a vécu un scénario qui ressemblait malheureusement aux 3 premiers matchs puisqu’il a raté 9 de ses 12 premiers shoots et surtout les Rockets, qui avaient compté plus de 10 points de retard en première mi-temps, étaient passés devant 79-76 avant les 12 dernières minutes. Toutefois en fin de 3ème acte il a mis deux layups qui l’ont enfin réveillé un peu.

« C’est là que j’ai réalisé que je devais continuer d’être agressif. Je trouvais qu’il y avait des fautes qui n’étaient pas sifflées et je dois quand même pouvoir surmonter ça. Je me suis dit ‘d’accord, tu ne vas avoir aucun coup de sifflet, donc tu dois être encore plus agressif.' » Mitchell

Agressif, il l’a été dans le dernier quart et son réveil a été violent : 19 points à 6/12 dont 3/5 à 3-pts et 4 rebonds dans le dernier acte. Il a profité qu’Eric Gordon, qui lui a fait vivre un calvaire depuis le début de la série, soit sur le banc. Il a rentré un shoot à 3-pts sur la première possession, puis après un floater de Ricky Rubio qui a donné l’avantage au Jazz, Mitchell a scoré 11 points de suite !

« Le niveau de confiance passe de 0 à 100. Je ne dirais pas 0, mais il augmente de façon dingue. Pour moi le plus important est de maintenir son calme. Il ne faut pas juste shooter parce que tu peux, il faut pouvoir faire les bonnes actions. Je pense que c’est ce dont je suis le plus heureux, c’est que je ne me suis pas contenté de shooter. J’ai continué d’aller dans la raquette. Évidemment le fait que mes coéquipiers me soutiennent est énorme. Ils ont continué de se battre encore et encore et ils m’ont encouragé à prendre des shoots et à ne pas hésiter parce que j’étais en difficulté. » Mitchell

Dominé de 11 points avec Mitchell sur le terrain lors des 3 premiers quarts, l’arrière a affiché un plus/minus de +19 dans le dernier pour un quart remporté 31-12. Une fois chaud, les Rockets ont subi.

« Nous avons fait quelques erreurs. Nous l’avons laissé pénétrer une fois et il a mis un shoot à 3-pts. Nous ne nous sommes pas compris sur une pénétration et ça a donné un layup. C’est nous. Je veux dire, lui aussi. Il est bon. Il peut prendre feu, mais cela ne m’inquiète pas si nous faisons ce que nous sommes supposés faire, mais nous ne l’avons pas fait. » Mike D’Antoni

Une belle réaction pour Mitchell, qui devra être à son meilleur niveau demain soir pour le Game 5, cette fois à Houston.

« Nous savons que c’est un winner. Cela lui faisait mal après ces mauvais matchs. Je savais qu’il allait être prêt ce soir et il l’était. » Rudy Gobert

Via ESPN

Leave a Reply