Damian Lillard met les pendules à l’heure : « Ça a beaucoup parlé, c’était le dernier mot »

Damian Lillard met les pendules à l’heure : « Ça a beaucoup parlé, c’était le dernier mot »

Focus, Damian Lillard l’était jusqu’à son interview d’après-match au bord du terrain. Aspergé d’eau gelée par ses coéquipiers alors qu’il revenait sur le comeback de son équipe dans le dernier quart (Oklahoma City menait de 15 points à un peu plus de 7 minutes de la fin avant de s’incliner 118-115), il a à peine réagi au froid des glaçons avant de poursuivre :

« En NBA les équipes font des runs. On était adroits, les choses commençaient à aller dans notre sens, je savais qu’à un moment donné on allait devoir faire face à quelque chose et répondre fort. Et c’est ce qu’a fait notre équipe. On s’est battus, on a mis des shoots mais on a aussi fait de gros stops, Moe a rentré 2 gros lancers-francs. On a fait tout ce qu’on devait faire pour gagner ce match. Effort collectif ! » Damian Lillard

Logique pour un joueur aussi bouillant finalement. Le meneur All-Star de 28 ans a été tout simplement incroyable : en plus d’avoir battu son record de points en playoffs avec 50 unités il a aussi établi un nouveau record de franchise à 3-points avec 10 tirs primés (sur 18 tentatives) !

« On savait qu’ils allaient se battre pour rester en vie, on savait quel type de match ça allait être. À partir du moment où on a mal démarré le match je savais que j’allais devoir être plus agressif. J’ai commencé à mettre des shoots, les gars bossaient bien sur les écrans, ont fait en sorte que j’ai plus d’espace, tout le monde a fait les petites choses qui m’ont permis de faire ce que j’ai fait ce soir. » Damian Lillard

Son meilleur match en carrière ?

« J’ai joué beaucoup de matchs mais oui, c’est probablement mon meilleur match en carrière, simplement parce que c’est un match pour clore une série. On avait 10 points de retard à moins de 5 minutes de la fin. Tout indiquait qu’on allait retourner à OKC. Donc réussir à répondre, pas seulement moi mais l’équipe, Seth (Curry) a intercepté un ballon crucial, les lancers de Moe… Toutes ces choses qu’on a faites pour se donner une chance de gagner, c’était énorme. D’un point de vue personnel, je pense que c’était ma performance la plus importante. » Damian Lillard

Et surtout, il a offert la victoire à son équipe au buzzer sur un 3-points venu d’ailleurs, dégainé à 11 mètres du cercle face à Paul George (pour qui c’était « un mauvais tir ») !

« Quand le ballon a quitté mes mains je le sentais bien. Pendant les 5, 6 dernières minutes du match je me suis répété qu’on allait vraiment devoir creuser pour aller chercher ce match. Je me suis répété ça et on l’a fait, le shoot est rentré, c’est vraiment arrivé, donc c’était un super feeling. » Damian Lillard

Comment a-t-il décidé de prendre ce shoot que peu auraient osé tenter à ce moment du match ?

« Je ne voulais pas que cela dépende des arbitres. S’il y avait eu un contact, peut-être non sifflé, si j’avais dû prendre un shoot plus difficile à cause d’un contact et qu’ils n’auraient pas laissé le match se décider là-dessus, etc. Donc j’étais là à regarder le cercle et j’étais genre ‘c’est une distance confortable’. L’autre soir à OKC mon coach Phil Beckner m’a dit de prendre quelques shoots lointains comme ça après dribble. Il m’a dit que j’allais en mettre un comme ça. Il me l’a répété plusieurs fois. Donc j’étais là et je me suis dit ‘je vais le prendre’. Il (George) n’était pas trop proche de moi, j’avais suffisamment d’espace et à la dernière seconde il s’est rapproché, donc j’ai fait un side step et je me suis levé. Il fallait que je l’envoie haut, c’est ce que j’ai fait. » Damian Lillard

Juste après son tir et avant que ses coéquipiers ne lui sautent dessus pendant que le Moda Center était en train d’exploser, il a fait un rapide au-revoir de la main à ses adversaires.

« La série était terminée. Je leur ai simplement dit au revoir. Dans le Game 3 Dennis Schröder a pointé le doigt sur son poignet, ils étaient là à faire toutes ces célébrations… et on a gardé notre sang-froid. Après une victoire c’est ce qu’ils ont décidé de faire. Nous on s’est dit ok, nous ce qu’on veut faire c’est gagner en 4 matchs. Et une fois ces 4 matchs gagnés, il n’y a plus rien à dire. Nous avons bossé, nous avons vraiment cru en ce que nous faisons, nous avons cru en nous, et c’est ce qui est ressorti. Il y a eu beaucoup d’échanges, ça a beaucoup parlé. C’était le dernier mot. C’était ça avoir le dernier mot.» Damian Lillard

Place désormais aux demi-finales de conférence Ouest, contre Denver ou San Antonio. Pour le moment, les Nuggets mènent 3-2 dans leur série.

« Les deux dernières fois où on s’est qualifiés, je pense qu’on était un peu satisfaits du simple fait de passer un tour. Parfois la fatigue physique et mentale de la saison régulière pèse et joue sur tes playoffs. Mais je crois qu’actuellement plus on avance et plus on devient fort, et ça se voit. » Damian Lillard

[Interview] Evan Fournier : « C’est sûr que je suis dégoûté, j’ai les boules. Faut que je passe à autre chose, ça va être un gros été pour moi »

Leave a Reply