Damian Lillard raconte son duel avec Russell Westbrook et répond à Paul George

Damian Lillard raconte son duel avec Russell Westbrook et répond à Paul George

La série entre les Blazers et le Thunder s’est terminée en apothéose cette nuit par un énorme shoot au buzzer de Damian Lillard. Une série marquée par le duel entre Russell Westbrook et Damian Lillard, du trash talk et quelques gestes qui n’ont pas plu, notamment aux Blazers. Depuis quelques mois Westbrook s’était lancé dans le trash talk avec Lillard, sans que ce dernier ne rétorque vraiment. Ça a bien sûr continué durant la série, le meneur du Thunder ponctuant souvent ses tirs face à Lillard de son  “rock the baby” (bercer le bébé dans le texte) pour chambrer l’adversaire après avoir pris le dessus sur lui. Pas de quoi irriter le Blazer

« Il faisait ça sur les jump shots. Ce n’est pas là que tu es supposé bercer le bébé. Tu le fais après avoir dominé quelqu’un au poste. Il a réussi un layup contre moi au poste. Ca me va qu’il prenne ses jumps shots. Il ne m’a pas bercé. »

Comme toujours le MVP 2017 s’est montré très démonstratif par des cris ou des gestes, dirigés souvent à l’attention de ses adversaires. Là aussi, pas de quoi perturber Lillard.

« Je n’y prête même pas attention. Mais quand je le vois, il n’y a pas de souci. Il le fait à chaque match, donc ça ne me dérange pas. Je ne célèbre pas devant la tête de quelqu’un et je n’essaye pas de manquer de respect à mon adversaire. Mais si une équipe prend un temps mort, je vais répondre au public et célébrer avec mes coéquipiers en allant sur le banc. Je ne vais pas déblatérer des conneries. Lui il se tape la poitrine et raconte de la merde, c’est ce qui le motive. C’est la différence entre nous. » Lillard

Il n’a pas non plus hésité à sortir quelques insultes, notamment des « salopes », là aussi, sans réaction de Lillard

« C’est du basket. Je ne suis pas comme ça, donc ça ne me dérange pas. S’ils pensent que je suis une petite merde, alors nous pouvons aller régler ça en dehors des terrains pour en avoir le cœur net. Je ne suis pas là pour prouver à ces gars que je suis le plus gros connard de la ligue parce qu’ils m’ont insulté sur le terrain. Mais ils savent d’où je viens et ce que je suis. C’est Oakland. Mais je ne prends pas tout ça personnellement. Mon but est de gagner. » Lillard

Dans le Game 3, enfin remporté par le Thunder, ces derniers s’en sont donnés à cœur joie pour chambrer, comme Dennis Schröder qui a imité le fameux Dame Time, ou alors Paul George qui est allé planter un dunk inutile au buzzer. Encore une fois Portland n’a pas dégoupillé.

« Je ne m’attendais pas à ça de la part de PG. Je pensais qu’il allait juste dribbler pour faire écouler le chronomètre, mais il est allé dunker. J’étais là ‘Merde, je ne m’attendais pas à ça de sa part.’ Peut-être qu’ils avaient besoin de quelque chose pour se motiver, mais je n’ai pas apprécié. » Lillard

Avant un Game 4 très attendu, Lillard ne s’est pas vraiment mis la pression et il s’est tranquillement reposé en famille.

« Je suis resté à la maison à profiter de Pâques avec la famille. J’ai dit qu’il fallait venir nous voir plier la série mardi. » Lillard

Les Blazers, ultra-concentrés ont fait le job pour remporter ce match à OKC et Lillard ne cache pas que cela lui a traversé la tête de refaire la même chose que Paul George dans les dernières secondes.

« Si j’avais été sur le terrain en fin de rencontre, j’aurais peut-être tenté un shoot à 3-pts très lointain au buzzer. Mais le coach m’a sorti. J’ai pensé un instant à dire à Anfernee Simmons de le prendre, mais je me suis dit que ce n’était pas parce qu’ils l’avaient fait que c’était nécessaire de le faire nous aussi. Je lui ai crié de garder le ballon. » Lillard

La dernière petite provocation du Thunder ça a été après le shoot au buzzer de Lillard, lorsqu’en conférence de presse Paul George a insisté sur le fait que le shoot du meneur était un mauvais shoot. La réponse de l’intéressé.

« C’est un mauvais shoot, mais j’étais à 8/12 à plus de 9 mètres sur la série et je bosse dessus régulièrement. Ce n’était pas un mauvais shoot ce soir. » Lillard

Portland n’avait pas caché son envie d’affronter le Thunder au premier tour, un adversaire que beaucoup voulaient éviter

« La raison pour laquelle je voulais cette série c’est parce que nous voulions faire quelque chose de spécial et nous avions besoin d’un bon test. Au vu de la façon dont nous nous étions fait sweeper la saison passée par New Orleans, je voulais affronter une équipe et un adversaire dont les gens pensaient que nous ne pouvions pas les battre. Je voulais prouver quelque chose d’entrée. Nous avions besoin d’un duel qui allait potentiellement faire ressortir le meilleur de nous. Il n’y avait pas d’excuse. Nous avions toutes les raisons pour être prêts pour ce duel. » Lillard

Quant au duel avec Russell Westbrook, si ce dernier semble en avoir fait une affaire personnelle, et est peut-être tombé dans son propre piège, Lillard avait autre chose en tête et il l’a montré durant toute la série.

« J’ai pris ça personnellement, mais pas dans le sens d’une bataille en 1-contre-1 avec Russ. Durant la série je ne suis jamais rentré dans cette discussion de l’embrouille supposée entre nous. Cela n’a jamais été personnel. Je n’allais pas m’abaisser à ça et essayer de lui répondre shoot pour shoot. J’essayais de gagner. » Lillard

Via Yahoo! Sports

Leave a Reply