Gregg Popovich : « Dans les équipes qui gagnent, il y a un joueur qui n’est pas un cadre et qui élève son niveau de jeu en playoffs »

Gregg Popovich : « Dans les équipes qui gagnent, il y a un joueur qui n’est pas un cadre et qui élève son niveau de jeu en playoffs »

Les Spurs se sont inclinés cette nuit face aux Denver Nuggets sur le score de 108 à 90. Les Nuggets mènent maintenant leur série 3 à 2 et il ne leur reste plus qu’à décrocher une dernière victoire pour passer au tour suivant. Les Spurs n’ont jamais semblé rentrer dans ce match très important et ils se sont fait dominer dans les grandes largeurs.

« Ils ont mieux joué que nous dans chaque aspect du jeu. Nous avons manqué plein de tirs faciles en première mi-temps, on aurait pu être beaucoup plus proche d’eux. Nous avons loupé plein de tirs près du cercle. Mais je pense qu’au final, ils ont été meilleurs. Ils ont mis cinq trois points dans le premier quart-temps, ils ont bien joué  et il faut que plus de nos gars élèvent leur niveau de jeu. » Gregg Popovich.

Depuis son énorme match qui a permis aux Spurs de s’imposer lors du Game 3, Derrick White a baissé d’un ton. En deux rencontres, il cumule 20 points à 8/19 aux tirs.

« J’apprends quelque chose à chaque fois que je vais sur le parquet. La régularité, c’est très important. Il faut que je continue à travailler dessus et que je continue à apprendre. » Derrick White.

Mais le meneur des Spurs n’est pas la raison de la défaite de cette nuit. Il a malgré tout réussi à marquer 12 points à 5/11, ce qui est très bien pour un sophomore. Pour trouver des coupables, il faut regarder du côté du banc. Alors que celui des Nuggets a été très prolifique (17 points pour Will Barton, 11 pour Malik Beasley, 10 pour Monte Morris) celui des Spurs a été mauvais. Marco Belinelli est le meilleur marqueur du banc avec 7 points tandis que Rudy Gay continue son chemin de croix qu’il a commencé au début de la série, avec seulement 6 points, en plus de 7 rebonds.

« Il y a toujours un joueur qui augmente son niveau de jeu en playoffs. En tant que coach, on cherche quelqu’un qui fait ça et qui n’est pas un joueur majeur. Dans toutes les équipes gagnent, il y a un gars comme ça. » Gregg Popovich.

La défense des Spurs n’a pas non plus été au niveau. Les Nuggets ont shooté à 50% aux tirs et 43% à trois points. C’est beaucoup trop pour que les Texans puissent espérer autre chose qu’une défaite. D’autant plus qu’eux n’ont pas réussi à faire mieux que 41% aux tirs dont 29% de loin…Ils sont maintenant dos au mur, et n’ont plus le droit à l’erreur.

« Il faut que l’on aille sur le terrain et qu’on soit agressif. Je pense que c’était le cas ce soir, mais nous avons loupé plein de tirs faciles dans la raquette. Il faut que l’on trouve notre rythme, que l’on marque et qu’on fasse quelques stops de plus. Je pense qu’on va s’en sortir. » DeMar DeRozan.

En face d’eux, ils ont une équipe des Nuggets très jeune (la plus jeune des playoffs) mais qui a grandi à une vitesse étonnante depuis le début de la postseason.

« Ils sont arrivés sur le terrain ce soir et ont fait ce qu’ils devaient faire. Ils ont inversé le momentum en gagnant chez nous lors du dernier match. On savait qu’ils allaient être en confiance vu qu’ils revenaient à domicile. Ils nous ont mis la piquette, on va devoir répondre jeudi soir. » DeMar DeRozan.

Si Jamal Murray a terminé la rencontre avec 23 points, le meilleur joueur sur le terrain cette nuit s’appelait Nikola Jokic. Le Serbe n’est pas passé loin d’un triple-double (16 points, 11 rebonds et 8 passes décisives) et il s’est attiré les louanges de Popovich et de son coach Mike Malone.

« C’est un excellent joueur. Et comme tous les joueurs de son calibre, c’est un challenge de défendre sur lui. Il peut faire plein de choses et il fait toutes ces choses bien. C’est un joueur qui pense d’abord à l’équipe et qui est très fort techniquement. Mais il est aussi très compétitif, il a envie de gagner. Il fait un super boulot et a un très gros QI basket. » Gregg Popovich.

« Vous entendez tout le monde parler de ces autres joueurs, à juste titre. La ligue est remplie de grands joueurs. Mais ce que fait Nikola Jokic pour ses débuts en playoffs ce n’est pas arrivé très souvent dans l’histoire NBA. Encore une fois, 16, 11 et 8. Ces shoots à 3-pts à la fin du quart étaient énormes. J’espère que les gens dans la salle pour ces playoffs et ceux devant leur télé nous regardent et se disent ‘Bon sang ce gamin Nikola Jokic, ce n’est pas une blague’. On le sait, et je pense qu’il est grand temps que tout le monde commence à le réaliser. Ce qui est vraiment incroyable avec lui, c’est sa régularité. On attend de lui qu’il soit exceptionnel chaque soir. » Michael Malone.

Si les Nuggets passent ce tour, ils rencontreront les Blazers, qui ont éliminé le Thunder cette nuit grâce à une énorme match (50 points !!) de Damian Lillard.

Via KENS 5 et San Antonio Express News.

[Interview] Evan Fournier : « C’est sûr que je suis dégoûté, j’ai les boules. Faut que je passe à autre chose, ça va être un gros été pour moi »

Leave a Reply