Patrick Beverley, le cœur et les poumons des Clippers; Steve Kerr : « Il avait plus d’énergie que nous »

Patrick Beverley, le cœur et les poumons des Clippers; Steve Kerr : « Il avait plus d’énergie que nous »

Patrick Beverley est connu pour sa volonté de fer et un esprit de compétition sans pareil, sa capacité à être un meneur d’homme a encore payé hier avec cette victoire sur les Warriors ramenant la série à 3-2.

Beverley ne s’est pas contenté d’être le leader vocal des Clippers, il a compilé 17 points et 14 rebonds dans cette victoire des plus cruciales pour rester en vie dans cette série. Il avait d’ailleurs défié tous ses coéquipiers de le soutenir et de tout donner dans ce match qui était pourtant bien couperet.

 » Ça m’a impressionné de voir Pat jouer avec force et entraîner tous ses coéquipiers à jouer dur comme lui. » A déclaré Doc Rivers.  » C’est Pat qui fait du Pat quoi. Il a une grosse volonté, et il y croit dur comme fer. Il est dur et il l’a montré ce soir. Il n’était pas censé récupérer autant de rebonds, ils avaient la taille, le poids et pourtant Pat les repoussait. C’était absolument fantastique à regarder. Pour battre cette équipe, vous avez littéralement besoin de tout le monde et chacun des gars a joué son rôle. Chaque gars a été performant dans son rôle et c’est ce pour quoi nous avons gagné le match. »

Que ce soit sur le plan défensif avec une prestation de très haut niveau, ou sur le plan offensif où il a établi un nouveau record de points en un quart-temps de playoffs avec 14 unités, Beverley était partout sur le terrain cette nuit au plus grand plaisir des fans de Los Angeles.

On se remémore notamment cette défense parfaite sur Klay Thompson qui va provoquer une faute offensive pour l’arrière des Dubs maintenant l’avance des Clippers à 5 points alors qu’il reste 1 minute 40 au chrono. Mais aussi l’interception dans les deux dernières minutes du match sur Stephen Curry.

Tout le registre de Patrick Beverley fait de lui un joueur précieux pour n’importe quelle équipe, et Montrezl Harrell ne tarit pas d’éloges au sujet de son coéquipier.

 » Pat est l’un de ces gars qui peut tout faire sur le terrain. » A déclaré Harrell. « C’est l’un de ces petits meneurs qui peuvent récupérer des rebonds. C’est une question de volonté, de cœur et de combat. C’est ce que Pat nous apporte chaque soir et il l’a encore prouvé cette nuit. »

Pour Steve Kerr, le coach des Warriors, c’est simple, le chien fou des Clippers a été le facteur X du match.

 » Pat Beverley nous est rentré dedans dès l’entame de match. » A déclaré Kerr. « Il avait plus d’énergie que nous. Je pense juste que nous avons baissé notre garde. »

Leave a Reply