Joel Embiid : « J’en ai besoin. Quand je prends du plaisir, mon jeu change »

Joel Embiid : « J’en ai besoin. Quand je prends du plaisir, mon jeu change »

Lors des deux premiers matchs de la série, Joel Embiid, diminué par une tendinite au genou, puis une gastro au Game 2, avait été limité à un total de 28 points à 7/25, très très loin de son rendement habituel. Pour le premier match de la série à Philadelphie, on s’attendait à un réveil et il a été violent. Bien tenu jusque là par Marc Gasol et la défense des Raptors, il a donné le ton en marquant 7 des 11 premiers points des siens pour un total de 9 en premier quart et 18 points, 7 rebonds et 2 contres à la pause. Il a fait vivre une sale soirée à la défense canadienne.

« C’est un intérieur dominant. Il s’est démené. Il joue encore mieux à domicile. » Kyle Lowry

« Il a joué avec une excellente énergie et pris de très bonnes décisions. Il déroulait vers le panier avec agressivité. Quand il nous regardait dans les yeux sur ses shoots face au cercle, il les a mis pour la plupart. Puis quand ils ressortaient le ballon pour lui à trois points, il les mettait aussi. » Nick Nurse

Ils n’ont pas pu ralentir ce Joel Embiid en mode candidat au titre de MVP qu’il a été un temps durant la saison régulière et termine la rencontre avec 33 points à 9/18 dont 3/4 à 3-pts, 10 rebonds, 3 passes et pas moins de 5 contres en seulement 28 minutes ! Cette fois l’Espagnol Marc Gasol a été totalement dominé puisque face à l’ancien défenseur de l’année le Camerounais a compilé 24 points à 6/12 dont 3/3 à 3-pts en plus d’un 9/9 sur la ligne des lancers. Alors que jusque là lors des Game 1 et 2 il avait totalisé 6 points à 2/11.

« Je ne suis pas vraiment concentré sur lui. C’est un grand joueur, j’ai beaucoup de respect pour lui, mais c’est un sport d’équipe. Si je suis ouvert, mes coéquipiers vont me trouver, et s’ils sont ouverts, je vais les servir. Je ne suis pas vraiment préoccupé par eux, je suis plus préoccupé par mon équipe, comment nous coexistons sur le terrain, comment nous jouons ensemble. » Embiid

Quand il évolue à ce niveau-là, les Sixers sont très difficiles à battre, car il peut dominer des deux côtés du terrain, ce qu’il a fait cette nuit avec également une énorme présence défensive, en témoignent ses 5 contres. Ce n’est pas pour rien que les Raptors, comme dans le Game 2, n’ont pas réussi à atteindre les 100 points, la première fois depuis fin décembre qu’ils enchaînent deux tels matchs. Pour Brett Brown sa présence défensive c’est ce qui ressort dans sa performance

« Pour moi ce sont les contres. Vous savez, on peut parler de son windmill. On peut parler de la finesse de ses moves au poste. Mais moi je choisis la défense. C’est ce qui m’intéresse le plus dans cette série. Mon esprit pense de suite à ça. Il est notre bien le plus précieux en défense, et je suppose, qu’offensivement également. Sa protection du cercle et sa capacité à contrer, ce soir c’est ce qui ressort le plus pour moi dans cette incroyable performance. » Brett Brown

Ce windmill a tout de même fait exploser le Wells Fargo Center

Il n’a pas manqué de célébrer cette action en revenant en défense, en saluant notamment le public.

« Je pense que tout le monde me connait. J’en ai besoin. Quand je prends du plaisir, mon jeu change. Je me dis toujours que si je ne souris pas durant un match, c’est soit que je fais un mauvais match, soit que je ne suis pas dedans. Donc je sais que pour me mettre dans le rythme, je dois prendre du plaisir sur le terrain. Dans le même temps je dois réussir des actions, mais ça fait partie de la mise en scène, il doit en être ainsi pour moi. »

Quand il est comme ça, le Camerounais est un des meilleurs joueurs de la ligue, sans doute le meilleur pivot, et quand on demande à Brown s’il est le meilleur joueur de cette série lorsqu’il est en bonne santé, il répond par un simple « oui. »

Via ESPN

Leave a Reply