Cruel pour des Nuggets qui peuvent s’en vouloir; Will Barton : « Je n’ai jamais eu le sentiment que nous allions perdre »

Cruel pour des Nuggets qui peuvent s’en vouloir; Will Barton : « Je n’ai jamais eu le sentiment que nous allions perdre »

Il y a des défaites qui sont plus cruelles que d’autres et dont il est bien plus difficile de se remettre. C’est sans doute le cas de celle subie par les Denver Nuggets cette nuit au Moda Center de Portland compte tenu du scénario fou. C’est après 68 minutes et 4 prolongations que les Blazers ont fini par avoir le dernier mot grâce à un shoot à 3-pts de Rodney Hood alors que derrière Nikola Jokic craquait sur la ligne des lancers et ratait l’occasion d’envoyer le match en 5ème prolongation. C’est aussi le match des opportunités manquées pour les Nuggets, qui semblaient être en position de l’emporter à de nombreuses reprises puisqu’ils ont mené :

  • 100-95 à 1’56 de la fin du 4ème
  • 109-107 à 9 secondes de la fin de la 1ère prolongation
  • 129-127 à 9 secondes de la fin de la 3ème prolongation
  • 136-135 à 19 secondes de la fin de la 4ème prolongation

A chaque fois Portland est revenu et a fini par avoir le dernier mot.

« Il y a eu beaucoup de hauts et de bas. Je n’aurais pas pu être plus fier de la façon dont nos gars se sont battus. Nous avons lutté, nous nous sommes battus, encore et encore. Vous ne pouvez pas demander mieux. Mais nous avons laissé trop de secondes chances et nous avons perdu trop de ballons, c’est ce qui a fait la différence. Mais c’était un sacré match de basket joué par deux très bonnes équipes. » Mike Malone

Ils paient en effet leurs 24 rebonds offensifs laissés à Portland et leurs 20 ballons perdus dans un match dont le niveau de jeu ne restera pas dans les mémoires, mais où chaque ballon était important dans les prolongations.

« Nous avons eu nos opportunités. Mais nous avons eu quelques absences, notamment dans les prolongations. Quelques ballons perdus. Quelques possessions ratées défensivement. Tu ne peux pas donner à une équipe comme ça une chance de gagner le match. Nous leur avons donné quelques opportunités en fin de rencontre. » Paul Millsap

« Je pensais que nous tenions ce match pendant toute la rencontre. Je n’ai jamais eu le sentiment que nous allions perdre. C’est dur quand tu perds et que tu n’a jamais eu le sentiment que tu allais perdre. Une fois que le buzzer final retentit, tu te dis ‘Man, nous avons laissé échapper un match.' » Will Barton

« Nous nous sommes battus. Nous avons été proches à plusieurs reprises, mais j’ai raté un lancer-franc, nous avons perdu des ballons, ils ont mis de gros shoots. » Jokic

Comme les Blazers, les Nuggets ont dû puiser au bout d’eux-mêmes à l’image de Nikola Jokic, qui a joué 64’58 ou encore Jamal Murray et ses 55 minutes

« A ces moments-là tu ne penses pas à ta fatigue, à combien de temps tu as joué, tu donnes tout ce que tu as. Tu ne penses pas à quel point tu es fatigué ou cuit. » Jokic

« L’adrénaline te booste. Je n’ai pas pensé à ma jambe, à mon épaule dans ce genre de situation. Je jouais, c’est tout. » Murray

Mais mentalement et physiquement, les Nuggets sont sans doute ceux qui en sortent les plus marqués.

« Ca va faire mal jusqu’à ce qu’on entre sur le terrain pour le prochain match, ce soir, demain, jusqu’à ce que nous nous échauffions. Nous sommes déçus d’avoir perdu, mais nous ne sommes pas abattus. Nous sommes menés 2-1 dans la série donc nous ne sommes clairement pas vaincus. Nous sommes déçus. Nous avions le sentiment que c’était notre match, que nous le tenions, et nous avons perdu, c’est tout. Ça fait mal de perdre. Nous devons rebondir, mentalement et physiquement. Nous reconcentrer et être prêts à jouer. Nous allons avoir une autre opportunité. Il faut juste gagner. Il faut gagner. Il faut le faire. » Will Barton

« Ça va être une longue nuit, c’est certain. Nous avons beaucoup joué et nous allons repenser aux opportunités que nous avons eues. Mais quand le prochain match approchera, nous n’y penserons plus. » Jokic

Pas le temps de souffler car le prochain match c’est dès demain soir

« Les Blazers aussi vont avoir le même temps pour se remettre. Ils ont joué aussi aussi beaucoup. Kanter a joué 56 minutes, McCollum 60. On parle d’un match de playoffs où les gars ont joué 60 minutes, c’est fou. Vous les laissez se reposer, dormir, se faire soigner, récupérer. Nous allons essayer de tirer les leçons de cette défaite et être prêts à nous battre. Les deux équipes sont épuisées, c’est pareil pour eux, donc nous n’utiliserons pas ça comme une excuse. Nous n’avons pas utilisé ça comme excuse depuis le début de saison et nous n’allons pas le faire maintenant. » Malone

Leave a Reply