Joel Embiid : « Je ne suis tout simplement pas moi » Brown : « Il m’a envoyé un texto à 6h20 où il disait : ‘Je ne sais pas trop si je vais jouer' »

Joel Embiid : « Je ne suis tout simplement pas moi » Brown : « Il m’a envoyé un texto à 6h20 où il disait : ‘Je ne sais pas trop si je vais jouer' »

Auteur d’un superbe Game 3 qui avait permis aux Sixers de prendre l’avantage dans la série, Joel Embiid était attendu au même niveau hier soir. Mais il a passé une mauvaise soirée, bien trop discret offensivement, limité à 11 points à 2/7, 8 rebonds et 7 passes. Un rendement bien trop faible compte tenu de son importance dans l’équipe et il a endossé la responsabilité.

« Au bout du compte, c’est de ma faute. Je dois être plus agressif. Aujourd’hui ce n’était pas pareil que lors du Game 3. Je dois rester agressif, surtout offensivement, je dois mieux aider mes coéquipiers. C’est de ma faute. Quand j’entre sur le terrain, je dois faire du meilleur boulot. Peu importe la situation, je dois être plus agressif. » Embiid

Mais le Camerounais avait des circonstances atténuantes, gêné par une tendinite au genou, et également malade.

« J’ai reçu un texto de lui à 6h20 ce matin me disant qu’il n’avait pas du tout dormi de la nuit, qu’il n’avait jamais aussi mal dormi et il me disait ‘Je ne sais pas trop si je vais jouer.’ Voilà comment ma journée a débuté. » Brett Brown

Avant le Game 2 il souffrait d’une gastro et avait dû recevoir une perfusion intraveineuse, même chose hier à 6h du matin.

« Je ne suis tout simplement pas moi. » Embiid

En dernier quart alors que Jimmy Butler a propulsé les siens en tête sur un gros shoot à 3-pts, on s’attendait à ce que les Sixers s’appuient sur lui. C’est ce qu’ils ont commencé à faire mais l’intérieur n’a pas vraiment répondu présent avec un 0/2 aux tirs et un 3/6 sur la ligne des lancers en plus de 3 ballons perdus. Il a largement contribué à un gros passage à vide de l’équipe, qui a permis aux Raptors de prendre l’avantage et de filer vers la victoire. Les Canadiens avaient décidé de jouer grand face à lui avec parfois Marc Gasol et Serge Ibaka ensemble sur le parquet, et les deux ont réalisé leur meilleur match de la série.

« Il doit être prêt et s’attendre à ça. Évidemment il était un peu malade aujourd’hui et ça rentre en ligne de compte. » Ben Simmons

Mais une chose est certaine, les Sixers ont besoin de lui et qu’il pèse en attaque, ce qui n’a pas été le cas. Philly a été dominé 38-34 dans la raquette, en shootant à un piteux 17/37, soit la 5ème pire performance de la saison pour l’équipe.

« Nous nous fichons de combien de shoots il prend. Combien il en rate. Il n’est pas le meilleur joueur sans raison. Nous allons gagner avec toi ou perdre avec toi. Nous voulons juste qu’il soit agressif. Je veux dire, on s’en fout si tu fais 2/7 ou 2/20. Ça me va. Nous nous appuyons sur Jo. C’est ce dont nous avons besoin de sa part, qu’il soit toujours agressif. Pour la suite nous nous attendons à la même chose. Montre pourquoi tu es si dominant, soir après soir, des deux côtés du terrain. Il est un peu malade, a des pépins physiques, et nous avons un jour pour le remettre dans le droit chemin. » Jimmy Butler

Il avoue avoir abordé le match, en voulant surtout mettre l’accent sur un côté du terrain.

« Je me suis concentré sur la défense. » Embiid

Via ESPN et The Inquirer

Leave a Reply