Stephen Curry et Kevin Durant ratent le coche; Curry : « Les 48 dernières heures ont été assez drôles »

Stephen Curry et Kevin Durant ratent le coche; Curry : « Les 48 dernières heures ont été assez drôles »

Rockets vs Warriors, Game 5. Avantage Houston 111-108 à 11.1 secondes du buzzer du 4ème quart-temps. Remise en jeu Andre Iguodala dans le camp de Golden State. Stephen Curry et Klay Thompson servent d’appât pour libérer Kevin Durant, lâché par P.J. Tucker. Ce dernier gêné par Green alors qu’il était en train d’essayer de remonter vers la ligne à 3-points, le double MVP des Finales dégaine face au cercle avant qu’Austin Rivers ne puisse réellement contester. Ça ne rentre pas mais grâce à un petit « tip » de Draymond Green, Durant récupère le rebond et donne immédiatement le cuir à Curry. Sur l’aile gauche, gêné par Rivers sur sa droite et Harden face à lui, il manque aussi la cible. Pas de prolongation.

« Deux shoots solides en prenant en compte la situation, retard de 3-points avec une chance d’égaliser. Ce n’est pas allé dans notre sens. Mais j’ai aimé la façon dont on s’est battus. Le match se joue sur cette possession. Mais sur 48 minutes de jeu, il y a beaucoup de choses qu’on peut mieux faire pour se donner une chance de gagner les deux prochains matchs. » Stephen Curry

« Nous étions excités d’avoir une bonne position à ce moment du match. Ça semblait bon quand ça a quitté nos mains. On ne peut pas demander mieux. Nous aurions tous les deux aimé mettre ces shoots. » Kevin Durant

Pendant que ces deux ballons cruciaux lévitaient, beaucoup de choses sont passées par la tête de Mike D’Antoni. Mais le coach a finalement embarqué dans l’avion pour la Bay Area avec une 2ème victoire d’affilée dans les bagages (2-2 dans la série).

« Je pense que vous n’avez pas envie de savoir les mots que j’avais en tête à ce moment-là. Ce n’est pas beau (sourire). Et sur celui de Steph aussi. Ce n’est pas beau. » Mike D’Antoni

Kevin Durant sort encore un gros match avec 34 points à 12/22 dont 16 points à 5/6 en 3ème acte pour ramener les siens, et quand après le match Steve Kerr a critiqué la sélection de shoots de son équipe, il n’était pas visé.

« Ça ne s’applique presque même pas à lui. Il fait ce qu’il veut. C’est Kevin. Il peut prendre tous les shoots qu’il veut, quand il veut. » Steve Kerr

« Il est égal à lui-même, il est Kevin Durant. Il est en mode attaque avec le ballon et fait la bonne action. » Klay Thompson

C’était plus le cas de Stephen Curry et Klay Thompson. Pourtant le double MVP a réagi après son mauvais match 3 en signant 30 points à 12/25 mais 4/14 derrière l’arc. Il a même plané un gros tir à 3-pts pour recoller à 110-108 avec 19.3 secondes à jouer.

« Les 48 dernières heures ont été assez drôles. Entendre tout ce bruit, toutes ces discussions sur mon niveau de jeu dans cette série. J’ai tout encaissé et je sais de quoi je suis capable. Capable de le faire dans le contexte de ce que fait l’équipe. J’essaye de jouer encore mieux et de rester dans ma propre pour ce qui est de ce que j’attends de moi, et je fais avec le résultat. Je sais à quel point je suis préparé chaque soir. » Curry

Son acolyte du backcourt, Klay Thompson, a lui signé un terrible 5/15 aux tirs dont 1/6 à 3-pts. Si Curry estime que « 75% de ses shoots étaient des positions correctes » Steve Kerr n’était pas satisfait de la sélection de shoots des Splash Brothers

« Quand tu n’es pas calme et que tu prends des shoots rapides, sans chercher d’excellents shoots, alors tu ne vas pas aussi bien shooter. Ils ont eux tous les deux fait de bonnes positions et ont forcé beaucoup de shoots. Ils étaient dans la précipitation et ça nous a perturbés. » Kerr

via Mercury News

Leave a Reply