Big Balls Klay a encore frappé, le proprio a kiffé; Steph Curry : « Je ne sais pas s’il connait le sentiment de pression »

Big Balls Klay a encore frappé, le proprio a kiffé; Steph Curry : « Je ne sais pas s’il connait le sentiment de pression »

Non seulement les Warriors n’étaient pas menés à la pause malgré 0 point de Stephen Curry, mais ils ont en plus trouvé le moyen de prendre jusqu’à 8 points d’avance (à 4’28 de la fin du 2ème quart-temps sur un dunk de Jordan Bell) avant un coup d’accélérateur des Rockets avant le break (57-57). Pour cela il faut saluer la performance d’Andre Iguodala et du banc mais surtout celle de Klay Thompson, auteur de 21 de ses 27 points sur ces 2 premiers quarts cruciaux.

« Klay nous a maintenus à flot en 1ère mi-temps avec ses 21 points, il a mis de gros shoots qui ont tué leur momentum. C’est comme s’il était sur son playground, à prendre des shoots sur des paniers avec des filets en chaînes là. Il kiffe simplement jouer au basket, et sa personnalité et sa perspective sur la vie font de lui quelqu’un de différent dans ces moments. Je ne sais pas s’il connait le sentiment de pression. Il joue au basket c’est tout. Les shoots qu’il a mis en 1ère mi-temps étaient énormes pour nous, et il les a pris avec une telle confiance. On ne gagne pas ce soir sans tous les gars qui ont foulé le terrain, mais surtout Klay en 1ère mi-temps. » Stephen Curry

« Il nous a permis de rester dans le match, il était en mode attaque. J’ai un peu senti qu’il allait faire un match comme ça quand dans le 1er quart-temps je l’ai vu essayer de tirer à plus de 12 mètres plusieurs fois sans prendre le tir. Et puis il a fini par en prendre un. Il est simplement extrêmement confiant et en mode attaque. Quand il est comme ça on sait tous qu’il fait partie des meilleurs shooteurs de la planète, donc c’était énorme pour nous, il a nous a portés dans cette 1ère mi-temps, et son 3-points à la fin a quasiment conclu le match aussi. Je n’ai jamais vu Klay ne se pas se montrer ou s’écrouler dans les moments comme ça. Il est fait comme ça. C’est un putain de chien question compétition. On dit toujours de lui ‘oh il peut shooter’. Non, c’est un chien. » Draymond Green

Le tout en restant fidèle à sa réputation d’excellent défenseur.

« Il a complètement sorti Chris (Paul) de sa série. Paul a fait un bon match aujourd’hui (27 points et 11 passes), mais Klay l’a complètement sorti de la série. » Draymond Green

« C’est un des meilleurs joueurs de la ligue des deux côtés du terrain. C’est Klay. Il défend sur James Harden, Chris Paul, Gordon. » Steve Kerr

Avant le Game 5 et la blessure au mollet de Kevin Durant, Thompson (27 points également dans le Game 5) restait sur une série de 6 matchs à 15.4 points de moyenne seulement.

« Sans Kevin, je savais que j’allais devoir beaucoup bouger sans le ballon, trouver mes positions, me lever et shooter. Quand tu joues sans l’un des meilleurs joueurs de l’histoire et sans le meilleur scoreur de la planète, tu ne peux pas compenser tout ce qu’il fait mais tu peux élever ton niveau de jeu et apporter plus de points en son absence. Tout le monde a fait du super boulot. Shaun Livingston, quel match ! Kevon Looney, notre banc a été génial ce soir.

Concentration, détermination, c’est ce qui permet de rebondir. Personnellement je visualise la victoire, à travers la méditation et la concentration. Tu ne sais jamais combien de temps ça va durer donc autant tout donner. Rien n’est garanti dans cette ligue. On ne voulait pas de Game 7 car tout peut arriver dans un Game 7. » Klay Thompson

Sur ces 6 points inscrits en seconde mi-temps, 3 ont été capitaux, inscrits un 3-points à 36.1 secondes de la fin pour le +6. Juste après son tir, il a pointé les deux mains en direction du propriétaire des Warriors, Joe Lacob. Une façon de s’assurer que cet été, c’est contrat max ?

« Nah. J’ai juste fait ça dans le feu de l’action, c’est tout. » Klay Thompson

Golden State sera la seule équipe à pouvoir lui proposer 188 ou 221 millions (s’il intègre une All-NBA Team) de dollars sur 5 ans.

« J’ai une relation spéciale avec lui, depuis toujours. Il est le premier joueur qu’on a drafté depuis que j’ai acheté l’équipe. Le tout premier. Je suis très attaché à lui. Les gens se moquent un peu de moi, je dis toujours que j’aime Klay. J’aime Klay. C’est la vérité. Il est tellement vrai. Pas de bullshit avec lui. » Joe Lacob

Gerald Green s’est fait contrer derrière la ligne par Kevon Looney sur l’action suivant le 3-points clutch de Thompson et Steph Curry a tué le match aux lancers.

« Évidemment j’ai l’intention de les garder (Curry et Thompson) pour toujours. C’est notre objectif. On verra ce qui se passe. » Joe Lacob

Mais le mot de la fin revient au n°11, déjà pressé de trouver les côtes du Pacifique.

« Je vais peut-être aller à Muir Beach (baie de San Francisco) et faire un petit plongeon dans l’océan. Je suis tellement content. » Klay Thompson