Ricky Rubio : « C’est l’un des moments clés de ma carrière »

Ricky Rubio : « C’est l’un des moments clés de ma carrière »

A 28 ans, Ricky Rubio est sur le point de devenir agent libre cet été. Le meneur espagnol au Jazz depuis deux saisons devrait certainement beaucoup réfléchir quant aux éventuelles possibilités qu’il aura puisque le contrat qu’il signera à l’issue de la free agency sera possiblement le dernier gros contrat qu’il pourra obtenir.

Interrogé par le quotidien espagnol As, Rubio est revenu sur ses plans pour l’été ainsi que son état d’esprit vis-à-vis de la free agency à venir.

« Il y a mille possibilités différentes même si l’on exclut de l’équation, les équipes qui disposent déjà d’un gros meneur sous contrat comme Golden State ou Houston. » A déclaré Rubio. « Il y a Boston où l’on ne sait pas si Kyrie Irving va rester ou non, Charlotte avec Kemba Walker. Les choses ne dépendent pas vraiment de vous, mais des autres. »

Concernant son prochain contrat, l’espagnol a confié vouloir signer pour un prétendant au titre, car ce serait logiquement son dernier « gros contrat » au sein de la grande ligue. Il aspire toujours à gagner un titre en NBA et cette free agency pourrait être rythmée par cette envie.

« Si je signe pour une équipe qui n’a pas d’aspiration particulière ou qui ne fonctionnera pas, ce sera probablement la fin de ma carrière puisque si je signe sur 3 ou 4 ans, à la fin, j’aurai 31 ou 32 ans. C’est l’un des moments clés de ma carrière. Je voudrais gagner une bague en étant un des protagonistes clés de l’équipe. Si je gagne une bague sans jouer, j’aurai le sentiment qu’elle ne m’appartient pas. Je veux jouer un rôle de premier plan et il est maintenant temps de trouver une équipe où je pourrai atteindre cet objectif. 

Tout au long de la saison, des rumeurs circulaient au sein de la ligue concernant le fait que le Jazz était relativement disposé à échanger son meneur puisqu’il arrivait en fin de contrat. Une chose que Ricky comprend parfaitement.

« Si vous réfléchissez comme si c’était une entreprise, et c’est le cas, je peux le comprendre, j’arrivais en fin de contrat et ils n’auraient alors rien en retour. Ils pensaient peut-être qu’ils avaient une « vignette » qui expirait dans 3 mois et qu’il fallait le remplacer par un autre avec 3 ans de contrat comme Mike Conley. Ça vous fait forcément réfléchir. Vous ne savez pas si c’est parce que vous jouez mal, ou si c’est parce que l’équipe cherche à améliorer son effectif. En fin de compte, vous ne pouvez pas le prendre personnellement. 

Ces rumeurs de trade à son égard ont-elles fait réfléchir Rubio quant à son avenir à Utah ? C’est le cas pour l’espagnol.

« Tout cela m’a affecté, sans aucun doute. Si la question de savoir si j’allais resigner m’avait été posée il y a un an, j’aurais accepté les yeux fermés. Maintenant, d’ici à juillet, beaucoup de choses peuvent arriver. »

 

Leave a Reply