Stephen Curry sur ses parents : « Ils ne peuvent pas se retenir, il va falloir qu’ils se reprennent »

Stephen Curry sur ses parents : « Ils ne peuvent pas se retenir, il va falloir qu’ils se reprennent »

Cette nuit pour la toute première fois de l’histoire deux frères s’affrontaient à un stade aussi avancé de la compétition. D’un côté Stephen curry et de l’autre Seth Curry. Dans les tribunes toute la famille était là, Dell & Sonya Curry en tête. Les deux avaient annoncé qu’ils choisiraient leur camp à pile ou face et ils se sont présentés au match avec un maillot un peu particulier. Sonya portait un maillot du numéro 31 des Blazers de Seth, mais le dos était celui de Stephen. Dell portait lui le maillot des Warriors de Stephen avec dans le dos celui des Blazers de Seth.

« J’ai demandé à ma mère ‘Pour qui tu es ?’ Quand j’ai mis un shoot je l’ai vue debout en train d’applaudir et elle avait un maillot de Portland. C’est bizarre. C’est probablement plus difficile nerveusement pour eux. » Stephen

L’attention était bien sûr sur les deux frères, mais aussi sur les parents dans les tribunes et on a eu droit à de nombreux plans sur eux durant la rencontre. Stephen Curry n’a pas caché qu’il avait jeté quelques coups d’œil.

« Je me suis laissé prendre à regarder mes parents dans les tribunes. Ils ne peuvent pas se retenir. Donc à chaque fois qu’un d’entre nous a fait quelque chose de bien, les deux applaudissaient. Il va falloir qu’il se reprennent. » Steph

Stephen a particulièrement brillé cette nuit avec 36 points à 12/23 à 9/15 à 3-pts alors que Seth a été bien plus en difficulté avec 3 points à 1/7.

« C’est différent quand tu vois toi frère en face de toi. Nous allons profiter de cette expérience et c’est quelque chose dont nous nous souviendrons, peu importe comme cela finit. » Stephen

Il n’y a pas eu vraiment de moment mémorable en face à face pour les deux, mais ça viendra peut-être lors de la série. En tout cas cela leur a rappelé des souvenirs des duels dans leur jardin.

« Toujours, ça te ramène toujours à ces moments. Je me rappelle des moments passés à jouer dans le jardin l’un avec l’autre. » Stephen

 

Leave a Reply