Draft NBA : C’est parti pour les spéculations les plus folles sur Zion Williamson… Du calme !

Draft NBA : C’est parti pour les spéculations les plus folles sur Zion Williamson… Du calme !

Mardi soir les New Orleans Pelicans ont décroché le Graal en obtenant le premier choix de la prochaine. Encore plus que d’habitude, obtenir le premier choix ressemble à décrocher le jackpot puisque la récompense se nomme Zion Williamson. L’ailier a été un des joueurs les plus dominants en NCAA depuis de très longues années et tout le monde semblait n’avoir d’yeux que pour lui. Les Knicks en rêvaient, et il se murmure que c’est aussi ce dont rêvait le Blue Devil, être sélectionné par les New York Knicks. Cela n’arrivera sans doute pas et quelques minutes après le résultat de la draft, l’ailier a paru nerveux en interview, peu souriant et il ne sembler pas sauter pas au plafond à l’idée d’atterrir très probablement à New Orleans.

Il n’en fallait pas plus pour lancer une vague de spéculations à son sujet, attisée plus ou moins volontairement par Marc Stein du NY Times et Eric Windhorst d’ESPN, et par certains médias qui transforment des spéculations en rumeurs. Stein a d’abord fait remarquer que Zion n’avait toujours pas engagé d’agent NBA et qu’il pouvait encore décider de retirer son nom de la draft et de retourner à Duke. Toutefois il est également possible de revenir en NCAA même après avoir signé avec un agent NCAA et donc cela ne semble pas vraiment être une indication sur laquelle il faut s’appuyer pour spéculer sur un retour à Duke.

Windhorst a lui évoqué les options que pourrait avoir Zion s’il voulait ne pas aller à New Orleans, ce qui a l’heure actuelle n’est que simple spéculation, puisque l’intéressé n’a rien dit à ce sujet et bien au contraire, il n’a cessé de répéter durant la saison qu’il était prêt à aller n’importe où.

« Il a quelques options. Je ne dis pas qu’il va choisir ces options, mais il n’a pas signé avec un agent et n’a pas encore signé de deal de chaussures. Il pourrait menacer de revenir à Duke. Je ne dis pas qu’il reviendrait à Duke mais il pourrait menacer de le faire. Il peut retirer son nom jusqu’à 10 jours avant la draft. Est-ce qu’il est ce genre de personne ? Les gens qui le connaissent disent non […] Mais c’est une discussion qu’il y a à l’heure actuelle en NBA. »

Pendant ce temps, pendant de longues secondes donc, Richard Jefferson faisait lui un non de la tête, avant d’ajouter

« Il pourrait prendre sa retraite ! Jefferson

Voilà à quel point à l’heure actuelle ces spéculations semblent ridicules et sans plus de véritables informations sur la volonté de Zion, il ne faut pas en tenir compte. Il n’a aucun intérêt financier, aucun intérêt de revenir à Duke, si ce n’est de se blesser et de mettre sa carrière NBA en péril avant même d’y avoir signé un contrat. Il ne pourra pas choisir son équipe l’année prochaine non plus à la draft et le seul moyen de le faire ce serait de signer en tant que free agent (après avoir fait une année sabbatique ou ailleurs qu’à Duke), mais dans ce cas il n’aurait pas l’assurance d’avoir un aussi bon contrat (pas de rookie exception notamment).

À noter que le dernier joueur à avoir refusé de jouer dans l’équipe où il a été drafté c’est Steve Francis. Drafté en second choix par les Vancouver Grizzlies en 1999, le meneur sorti de Maryland avait fait savoir publiquement qu’il ne voulait pas y jouer (ce qui reste la meilleure solution pour Zion s’il ne veut pas jouer à New Orleans). Il avait été vivement critiqué pour ça et les deux camps avaient négocié, mais finalement cela n’avait débouché sur aucun accord et Vancouver avait décidé de le transférer à Houston avant le début de saison.

2 Comments

  1. Sauf erreur de ma part, il est un one and done. Donc il n'est pas dominant en NCAA depuis de longue années.

    1. Oui mais ce n'est pas ce que je disais. Je dis que cela faisait très longtemps qu'un joueur n'avait pas dominé autant en NCAA ;)

Leave a Reply