Si proche et pourtant si loin; Terry Stotts : « On a montré qu’on peut rivaliser avec eux »

Si proche et pourtant si loin; Terry Stotts : « On a montré qu’on peut rivaliser avec eux »

Lors du Game 2 de la série entre les Warriors et les Blazers, ces derniers ont parfaitement joué le coup en première mi-temps. Leur défense a fait mal aux champions en titre et les hommes de Terry Stotts parvenaient à trouver des solutions de l’autre côté du terrain. Résultat, après 24 minutes de jeu, les visiteurs menaient de 15 points (65 à 50). Malheureusement pour eux, un match de basket dure 48 minutes et il ne faut jamais se relâcher, spécialement contre les Warriors. Comme souvent, ces derniers ont fait un gros run dans le troisième quart pour revenir à hauteur de leurs adversaires et ont fini par remporter le match 114 à 111.

« On déteste perdre, mais je pense qu’on a montré qu’on peut rivaliser avec eux. Nous avons bien mieux joué que la dernière fois, maintenant il faut qu’on remporte les deux prochaines rencontres à domicile. Ça commence par le match 3.  » Terry Stotts, le coach des Blazers.

« Nous avons joué une bonne première mi-temps, mais nous n’avons pas été assez performants en seconde pour garder notre avance. On avons perdu le fil dans le troisième quart en les laissant revenir après cinq minutes de jeu. Avec cette équipe, vous ne pouvez pas gâcher ce genre d’avantage aussi vite. » Seth Curry.

Mais ce troisième quart-temps dévastateur (perdu 34 à 17) n’a pas mis la tête des Blazers sous l’eau pour autant. La franchise de l’Oregon est parvenue à se relever et à reprendre 8 points d’avance dans le dernier quart sous l’impulsion de Seth Curry et Meyers Leonard.

« Leur run était assez impressionnant. Ils ont mis des trois points, forcé des pertes de balle, on été agressifs en défense. J’ai aimé le fait que nous n’avons pas perdu notre calme et sommes revenus dans le match en reprenant un bon avantage. » Terry Stotts.

Mais, encore une fois, les Warriors ont réussi un run dévastateur (14-3) grâce à l’impact de Draymond Green et ont réussi à s’imposer.

« Ils ont fait un hold-up, mais ils ont mérité cette victoire tout au long du money time. Ils ont fait plus de bonnes actions dans les dernières minutes que nous, mais j’ai aimé nos chances tout au long du match, la manière dont nous sommes allés sur le terrain et avons tout donné. On doit apporter la même énergie à domicile, comprendre que c’est la première fois en 19 ans qu’on va en finales de conférence. Je sais que les fans vont être excités et je suis impatient de jouer à domicile, de construire sur ce qu’on a fait. Nous sommes menés 2 à 0. Ce n’est pas idéal, mais c’est comme ça. Il faut qu’on gagne à domicile. » CJ McCollum.

Dans les quatre dernières minutes, les Blazers n’ont réussi à marquer qu’un seul panier.

« C’est une ligue où l’adresse est très importante. On a eu de bons tirs, moi y compris. J’ai loupé un trois points ouvert par exemple, un floater aussi et j’ai eu un switch sur Draymond Green, mais j’ai loupé mon tir. C’est vraiment une question d’adresse. Ils ont bien défendu, mais je peux vivre avec les tirs que j’ai loupés. On a eu de bonnes possessions en attaque, nous n’avons juste pas réussi à finir. » CJ McCollum.

Les Blazers auraient même pu arracher la prolongation si les mains d’Andre Iguodala ne trainaient pas dans le coin pour empêcher Damian Lillard de prendre son tir.

« Nous avions 15 points d’avance à la mi-temps. Ils sont revenus sur le parquet et ont fait un run dans le dernier quart. Mais nous avions quand même de l’avance. Nous avons dû prendre un temps à six minutes de la fin du match, et on était encore en bonne position, devant de six points. Malheureusement on a pas pu terminer la rencontre. » Moe Harkless.

À noter dans cette rencontre également la grosse performance de Seth Curry, auteur de 16 points à 4/7 à trois points, 1 rebond, deux passes décisives, 4 interceptions et un plus minus de + 14.

« Ça a fait du bien, j’ai mis beaucoup d’énergie dans le match. J’ai forcé Stephen Curry à travailler plus dur sur ses tirs. Il va mettre ses points de toute façon, bien jouer et changer le momentum. » Seth Curry.

Leave a Reply