Giannis Antetokounmpo : « Je pense que ça a clairement donné le ton »

Giannis Antetokounmpo : « Je pense que ça a clairement donné le ton »

On parle beaucoup de l’attaque des Milwaukee Bucks avec leur grec Giannis Antetokounmpo, entouré de shooteurs qui dégainent à la moindre occasion, mais les Bucks c’est aussi une excellente défense. Cette nuit lors du Game 2 face à Toronto c’est grâce à leur défense qu’ils ont donné le ton et pu prendre rapidement les commandes sur un 7-0. Le gros contre de Giannis sur Marc Gasol a lancé les hostilités.

« Je pense que ça a clairement donné le ton. C’est ce que j’ai essayé de faire. Je sais que chaque soir quand le match débute, mes coéquipiers comptent sur moi en tant que leader. Quand le match démarre, nous devons donner le ton, nous devons être concentrés et nous devons nous assurer que toute l’équipe est dans le match. Je pense que ça a donné vraiment beaucoup d’énergie pour entamer le match. » Giannis Antetokounmpo

Les Bucks ont ensuite fait vivre une soirée très très compliquée aux Canadiens, qui n’ont rien eu de simple et terminent avec un petit 10/32 derrière l’arc après le 15/42 du Game 1. La stratégie des Bucks était claire, empêcher les Canadiens de dégainer de loin.

« Je trouve que nous avons été meilleurs dans le Game 1 vers la fin. En dernier quart notre défense s’est améliorée. Et je pense que cette dynamique s’est poursuivie dans la première mi-temps du Game 2. Tu es un peu en rythme. Nos arrières étaient sur le ballon, retirant de la fierté à faire ce que nous avons besoin qu’ils fassent. Puis l’activité de nos intérieurs. Ils ont œuvré de concert. Ils ont fait en sorte que chaque shoot soit difficile, que ce soit un tir à 3-pts, un tir à 2-pts ou un tir dans la raquette. Peu importe où, nous voulons qu’ils prennent des shoots difficiles. » Mike Budenholzer 

Nikola Mirotic, arrivé en cours de saison, et pas réputé pour sa défense, s’est même mis au diapason et a adopté cette mentalité défensive. L’intérieur a fait du super boulot cette nuit grâce à sa taille et son activité.

« C’est super. Je pense que c’est un thème récurrent depuis quelques matchs, depuis la série précédente et désormais celle-là. Je ne sais pas quel est le bon mot, mais je pense qu’il retire de la fierté de montrer qu’il peut défendre sur plusieurs postes et défendre sur des arrières, des shooteurs et chasser des gars. Il fait les petites choses en transition, il revient, trouve les shooteurs. Il a confiance en lui et je pense que c’est bien pour nous équipe. Nous avons besoin qu’il continue de faire ça. » Mike Budenholzer

Kawhi Leonard, l’homme qu’il faut à tout prix ralentir, n’a pas eu autant d’impact que d’habitude. En effet, s’il termine à 31 points, il n’a pris que 18 tirs et à la pause il comptait seulement 11 points, ce qui a permis aux locaux de se construire une très grosse avance. Puis Kyle Lowry, auteur de 30 points dans le Game 1 a été limité à 15 à 4/13.

« Je pense que nous avons donné le ton défensivement. Nous savons ce que nous avons mal fait lors du premier match donc aujourd’hui c’était complètement différent. Je pense que nous avons fait du super boulot, surtout en première mi-temps sur Kawhi. Nous avons joué notre jeu pendant 48 minutes, tout le monde a élevé son niveau et a défendu. » Mirotic

En tête de 26 points en première mi-temps, ils ont tout de même connu passage à vide en début de seconde puisque les Raptors ont planté 39 points dans le 3ème acte pour recoller à 13 unités. Mais c’est grâce à quelques bonnes séquences défensives, notamment une interception de Malcolm Brogdon, puis une de Pat Connaughton que les Bucks ont stoppé le run et on repris le large.

« Nous avons fait quelques stops défensifs, en provoquant des ballons perdus qui nous ont permis de scorer en transition, et je pense que nous avons ensuite continué sur notre lancée. Nous n’avons pas baissé la tête. C’est une bonne équipe et nous savons qu’ils vont faire des runs. Nous savons qu’ils vont se battre et répondre. Nous devons toujours être prêts, pas être à l’aise parce que nous menons, continuer de faire ce qui nous a permis de mener, défendre et accélérer en transition. » George Hill

Ce 3ème quart difficile va servir à Mike Budenholzer et aux siens pour voir ce qu’ils peuvent améliorer.

« Où est-ce que nous avons craqué ? Où est-ce que nous n’avons pas été aussi bons que nécessaire ? J’espère que cela nous donnera des pistes sur ce à quoi s’attendre pour le Game 3. Nous cherchons toujours des moyens de nous améliorer. Puis nous voulons rester affamés, nous voulons aller sur le terrain et continuer de nous concentrer sur notre défense, en faire notre identité et nous verrons ce qui arrive dans le Game 3. » Budenholzer

Mais une des raisons est assez simple, la baisse d’intensité, assez normale dans un match où il y a un tel écart.

« Souvent quand nous ne faisons pas de stops en défense c’est parce que notre activité est trop faible. Souvent la clé c’est Giannis. Quand Giannis est actif, c’est un défenseur monstrueux et nous sommes à un tout autre niveau. »  Brogdon

Via Journal Sentinel

Leave a Reply