JO 2004 : Lamar Odom avoue avoir utilisé un faux pénis pour passer un contrôle antidopage

JO 2004 : Lamar Odom avoue avoir utilisé un faux pénis pour passer un contrôle antidopage

Le 28 mai Lamar Odom va sortir un livre, Darkness to Light, où il y raconte une vie marquée par les drames et la drogue, et dans un passage il revient sur sa participation aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004. Il explique que « la joie d’être sélectionné parmi les 12 joueurs du roster s’est rapidement transformée en angoisse lors que les officiels des Jeux Olympiques m’ont informé que je devais passer un contrôle antidopage avant de rejoindre officiellement l’équipe. »

Souci, à cette époque Odom prenait des drogues

« J’ai reçu un appel d’USA Basketball pour me dire qu’un contrôleur allait venir chez moi dans quelques jours pour me faire passer le test. Il n’y avait pas moyen que je le passe. Je fumais de l’herbe tous les jours cet été-là. J’ai commencé à paniquer. » Odom

Il a cherché une solution avec son préparateur

« Nous avons commencé à chercher sur internet « faux pénis » et à étudier différentes façons de contourner un contrôle antidopage. Après une recherche approfondie, nous avons commandé un sexe noir géant en plastique pour qu’il arrive le lendemain. » Odom

Quand le contrôleur est arrivé chez Odom pour lui faire passer le test, lui et son préparateur étaient prêts. Son préparateur, clean, a alors uriné dans le réservoir placé dans les bourses du faux pénis et lui a donné.

« J’ai baissé ma fermeture éclair et j’ai glissé le faut pénis à l’intérieur. Pour faire sortir l’urine, il fallait que j’appuie dessus à plusieurs reprises. »

Il admet qu’il a eu peur que cela ne fonctionne pas.

« Le contrôleur a mis un thermomètre dans le pot pour voir la température et convaincu que l’urine était la mienne, il m’a dit : ‘Bienvenue dans l’équipe.’

Lors de ces JO, où l’équipe US a subi une énorme déconvenue avec une médaille de bronze, il a tourné à 9.3 points, 5.8 rebonds et 2 passes en 8 matchs.

Via People

Leave a Reply