[Teamwork] Les Milwaukee Bucks ou le luxe de pouvoir être starter ET cheerleader 

[Teamwork] Les Milwaukee Bucks ou le luxe de pouvoir être starter ET cheerleader 

Le « Bench Mob » de Milwaukee a encore frappé. Dans la victoire 125-103 de l’équipe dans le Game 2 des finales de conférence Est, les joueurs sortis du banc ont marqué 54 points, contre seulement 39 pour ceux des Raptors.

« Ils peuvent jouer contre n’importe quels starters. C’est super de ne pas devoir se dire ‘bon il faut que je re-rentre’. Je peux les laisser faire leur truc. J’ai totalement confiance en eux.  » Khris Middleton, 12 points à 5/8 en 28 minutes et défenseur attitré de Kawhi Leonard

« Quand on est revenus à 14-9 après notre mauvais début de match, leurs gars sortis du banc ont commencé à décoller. » Nick Nurse

Ce n’est pas une première pour le groupe. Dans le Game 3 contre les Celtics au tour précédent par exemple, George Hill avait marqué 5 points de plus que toute l’équipe de Boston dans le 3ème quart-temps (21-16). Cette nuit, l’ex-Pacer faisait partie avec ses 13 points à 5/8 en 24 minutes des 6 joueurs de Milwaukee à avoir terminé le match à au moins 10 points (3 pour Toronto). Dans le Game 1, Malcolm Brogdon (14 points à 5/10, 4 rebonds, 5 passes en 25 minutes) avait inscrit 15 point en sortie de banc, les Raptors 12 au total.

« C’est génial. C’est tellement cool de voir des gars rentrer, mentalement préparés et qui donnent le ton pour toute l’équipe et qui jouent dur, tout simplement. Avec notre équipe tu ne sais pas d’où ça va venir, c’est différent à chaque match. C’est la beauté du basket, c’est la beauté de notre équipe. On se fait confiance, on gagne. » Giannis Antetokounmpo

« Même si on avait gagné le Game 1, on n’était pas satisfaits. Les bonnes équipes savent gagner les matchs qu’elles ne sont pas supposées gagner et on ne voulait pas ne pas profiter de l’opportunité qu’on avait. On a joué avec plus d’énergie, un meilleur effort, c’était du bon boulot ce soir. » George Hill

« Il (Brogdon) a dépassé toutes nos attentes (par rapport à son retour de blessure). Il a fait ça toute l’année, c’est un vrai pro. » Mike Budenholzer

Seul joueur du 5 à atteindre les 30 minutes de jeu (34), Antetokounmpo a été magistral avec 30 points à 10/20, 17 rebonds, 5 passes et 2 contres. Nikola Mirotic, titulaire mais seulement 22 minutes sur le parquet, a trouvé le temps de mettre 15 points à 5/10 et de prendre 6 rebonds. Ersan Ilyasova a signé 17 points à 7/11 en sortie de banc et seulement 21 minutes. Parfait pour couvrir les petits matchs de Brook Lopez (6 points à 1/7) et Eric Bledsoe (8 points à 3/10).

« C’est ce qui fait la beauté de notre équipe. On a une bonne profondeur de banc et toute la saison on s’est appuyés les uns sur les autres. On avait bien retenu la leçon du Game 1 et tout le monde est arrivé prêt d’entrée, surtout le banc. Je pense que le cinq de départ a donné le ton, et nous devons simplement faire la même chose. » Ersan Ilyasova

À +28 en début de 3ème, Milwaukee a encaissé un 31-16 sur les 9 minutes suivantes et l’écart est descendu à 83-70 sur un 3-points de Fred VanVleet. Milwaukee a vite repris les commandes. Brogdon a pris son propre rebond et scoré puis servi Hill en transition et ce dernier a à nouveau trouvé le chemin du panier après un ballon perdu des Raptors quelques secondes plus tard. Et ‘juste like that’, l’écart est repassé à +19 en faveur de Milwaukee, en tête 95-78 avant de jouer les 12 dernières minutes.

« Coach Bud a fait du super boulot en mettant en place le bon système, qui correspond bien aux joueurs. Mais je pense qu’on est quand même un peu sous-estimés individuellement. On a de très bons joueurs dans cette équipe. » Malcolm Brogdon

Après le match, Antetokounmpo a partagé le podium de la conférence de presse avec Hill et Ilyasova. Team spirit.

via ESPN

Leave a Reply