La petite surprise de Steve Kerr tourne court mais les remplaçants assurent encore

La petite surprise de Steve Kerr tourne court mais les remplaçants assurent encore

Lors du tour précédent face aux Rockets, pour des raisons de matchup et stratégiques, les Warriors s’étaient très peu appuyés sur leur banc, mais comme l’évoquait Steve Kerr après le Game 1, où les remplaçants avaient été excellents, ils allaient avoir bien plus d’opportunités dans ces finales de conférence. Cela s’est vérifié lors des 3 premiers matchs et à chaque fois ils ont répondu présent. Cette nuit ce sont les intérieurs qui ont particulièrement brillé. Kerr avait préparé une petite surprise en titularisant le revenant Damian Jones, mais l’expérience a très vite tourné à la catastrophe avec 3 fautes lors des premières 3’17.

« Nous aimions la taille de Damian et ses qualités athlétiques, donc nous voulions démarrer la rencontre avec un peu plus de polyvalence près du cercle et la capacité de pouvoir couvrir du terrain avec notre intérieur. Ça fait beaucoup pour lui au vu des circonstances. Il n’a pas joué pendant 4 ou 5 mois. Je l’ai probablement envoyé au charbon un peu trop tôt, mais c’est aussi une bonne expérience pour lui. » Steve Kerr

Il n’est plus revenu en jeu. La raison ? Ses remplaçants Kevon Looney et Jordan Bell ont été bons. Looney compile 8 points à 4/5, 3 rebonds et 1 contre alors que Bell ajoute 6 points à 3/5, 2 rebonds, 2 passes et 2 contres. Très peu utilisé ces derniers temps, Bell joue un rôle important dans ces finales de conférence avec 3 matchs très solides.

« Il a pris rapidement des fautes et avec ce que Portland faisait, ils ont fait de bons ajustements, et avec leur style de jeu, c’était un meilleur matchup pour Jordan Bell. Jordan est entré en jeu et a extrêmement bien joué. » Kerr

Toutefois la première mi-temps n’a pas été excellente pour les deux intérieurs remplaçants, mais ils ont contribué au comeback en seconde. Bell a été titularisé pour démarrer la seconde mi-temps et a été très bon avec 2 passes décisives, mais il a raté un dunk ouvert à 5’40 de la fin du quart en plein run, une action qui aurait pu couper la dynamique des siens et la sienne. Draymond Green est alors allé lui glisser deux mots

« Ça arrive (sourire). J’ai joué ici à la fac dont je connais beaucoup de gens. J’ai entendu des rires et des sifflets de la part du public. Mais Draymond m’a parlé et je me suis re-concentré sur le match. Je savais qu’il n’allait pas m’engueuler ou un truc du genre. Il m’a dit que tout le monde manquait des dunks, qu’il ne fallait pas s’en inquiéter, que le mien était ouvert, mais qu’il fallait que je reste concentré sur le jeu parce que j’allais avoir une autre chance. J’étais abattu, mais il m’a redonné le moral. » Bell

Kerr a laissé l’intérieur sur le terrain et il a capté deux rebonds de plus et planté un dunk rageur.

« Je pense que c’était très important pour Steve de continuer de le faire jouer. Il jouait très bien. Comme je lui ai dit, Klay a aussi raté des shoots, Steph aussi. Un dunk raté ça reste un shoot raté. » Draymon Green

Lui et Looney ont ensuite fait le job en dernier quart pour permettre aux Warriors de garder leur matelas. Looney a notamment mis 4 points importants dans les dernières 3’30.

Leave a Reply