Steve Kerr : « Draymond Green est comme une boule de démolition sur le terrain. Il a tout détruit sur son chemin »

Steve Kerr : « Draymond Green est comme une boule de démolition sur le terrain. Il a tout détruit sur son chemin »

L’homme du Game 3 entre les Blazers et les Warriors n’est pas bien difficile à trouver. Si Stephen Curry a planté 36 points, le MVP se nomme Draymond Green. Auteur d’un super Game 2, il continue de monter en puissance dans ces playoffs avec un énorme triple-double : 20 points à 6/12, 13 rebonds, 12 passes, 4 interceptions et 1 contre en 38 minutes. C’est son 7ème triple-double en playoffs, soit un de plus que le total de tous les autres joueurs de l’histoire des Warriors en playoffs !

« Je ne sais même pas quoi dire au sujet de Draymond. Il est comme une boule de démolition sur le terrain. Il a tout détruit sur son chemin. La vitesse qu’il a générée était incroyable et il n’a jamais semblé fatigué. C’est une des plus grandes prestations de Draymond que j’ai pu voir. » Steve Kerr

« Sa ligne de stats est incroyable. 4 interceptions, il a été présent des deux côtés du terrain, un plus/minus de +16. Mais ce n’est rien de nouveau, ça fait 7 ans que je le vois faire ça. » Klay Thompson

Comme toujours l’ailier fort a donné le ton pour les Warriors alors qu’ils étaient menés de 18 points en première mi-temps et de 14 en début de seconde. Mais avec sa capacité à accélérer le jeu et a mettre ses coéquipiers au diapason, ils ont fait un nouveau run cinglant avec un 18-3 pour passer en tête. Il est l’âme des Warriors et celui qui leur insuffle toute cette énergie.

« Mes coéquipiers me disent toujours ‘Nous suivons ton langage corporel.' » Green

Il a boosté les siens en étant présent dans tous les domaines et à la pause il affichait déjà 10 points, 5 rebonds et 5 passes, soit la 4ème fois de ces playoffs que cela lui arrivait. On l’a vu à de nombreuses reprises mener la charge en transition, déstabilisant la défense de Portland. Il impressionne même ses adversaires.

« Quand tu le vois en défense, c’est incroyable. Sa lecture du jeu, sa communication, son aide sur le côté faible, sa capacité à contrer, à intercepter, c’est très impressionnant. Il n’y a pas que ça, c’est aussi un créateur de l’autre côté du terrain. Il sait à qui donner le ballon et quand leur donner le ballon. C’est un winner. Il fait le boulot, il répond présent chaque soir. » Meyers Leonard

« Il a fait la différence. Son énergie, la façon dont il accélère le jeu avec le ballon, leur permet de continuer d’être dans le rythme. Il rend ses coéquipiers meilleurs et défensivement il est partout. Il a impacté le match. » Terry Stotts

« C’est comme s’il avait huit yeux. Il voit tout et il sait quoi dire au bon moment. Il observe tout ce qui se passe et a un gros QI basket. Bien sûr il y a son expérience, mais aussi le fait qu’il est tellement polyvalent qu’il peut faire énormément de choses différentes et il sait comment aider une équipe à gagner. » Stephen Curry

Après une saison régulière décevante lors de laquelle il a réalisé qu’il devait faire quelque chose pour arriver en playoffs en forme (il a effectué un régime), il évolue désormais à son meilleur niveau pour le plus grand bonheur des Californiens. Sur la série face à Portland il tourne à 16 points, 11 rebonds et 8 passes, élevant son niveau en l’absence de Kevin Durant.

« La plus grosse différence c’est qu’il a bien plus le ballon dans les mains. Kevin est un mec qui tourne à 34, 35 points par match en playoffs, qui est le meilleur joueur en NBA à l’heure actuelle, donc il a beaucoup le ballon dans les mains. Mais il se blesse et tout change au niveau des responsabilités de certains joueurs. Cela donne plus d’opportunités pour les joueurs du banc et le ballon est bien plus dans les mains de Draymond. » Kerr

« Je sais que je dois être plus agressif. Je pense qu’il est facile de faire en sorte que Steph et Klay prennent plus de shoots, mais nous ne pouvons pas leur mettre autant de pression, donc j’en prends aussi pour faire en sorte que le tempo du match soit le bon et je crée pour les autres. » Green

Il en fait un excellent usage et il est peut-être bien dans la meilleure période de sa carrière.

« Il a fait tellement de choses ici que c’est difficile de regarder en arrière et de dire quelle est sa meilleure période. Je sais qu’il joue incroyablement bien. Il joue avec force. Il joue avec discipline, il joue sous contrôle. Il ne laisse rien le perturber, les arbitres, les mauvais shoots, les ballons perdus, il passe juste à l’action suivante. De ce point de vue il n’a jamais été aussi bon. » Kerr

Leave a Reply