Steph Curry et Draymond Green, les deux font la paire : « La version black de Brady et Gronk »

Steph Curry et Draymond Green, les deux font la paire : « La version black de Brady et Gronk »

On ne pense pas nécessairement toujours à eux comme un duo (excusez du peu, ils sont entourés par Kevin Durant, Klay Thompson ou encore Andre Iguodala) mais Draymond Green et Stephen Curry forment pourtant à eux deux une belle paire de champions.

En 2015, Green avait jeté du raisin sur des fans des Seahawks un peu trop bavards envers la mère de Steph, avec qui il assistait à un match NFL. Avant que Green ne signe sa première prolongation chez les Warriors, Curry avait lâché – sur le terrain – un ‘paye ce mec’ au propriétaire de l’équipe Joe Lacob. Le shooteur en difficulté lors des playoffs 2015 contre Memphis, Green l’avait invité au Blues City Cafe pour boire une bière et manger barbecue histoire de lui changer les idées. Plus tôt cette saison, Curry s’était invité chez Green, alors suspendu pour un match, dans le même but. Vous en voulez encore ? En juin 2015, ils se sont retrouvés dans une chambre d’hôtel du Ritz de Cleveland pour discuter de comment battre Cleveland, qui menait alors 2-1 en Finales NBA. Enfin, ils étaient encore tous les deux pour aller convaincre Kevin Durant de sauter le pas en 2016.

Violent retour de bâton pour Chris Paul; Stephen Curry et Draymond Green s’en délectent !

Aujourd’hui, sans 2 titulaires (DeMarcus Cousins et Durant, blessés), Curry et Green retrouvent leurs bonnes vieilles habitudes sur pick-and-roll, et ça fait mal tellement ça frôle la perfection. Les deux ensemble représentent l’essence du jeu de Warriors. Talent oui, mais aussi flair et dureté. Les Blazers devant de 18 points au Moda Center samedi, l’équipe a répondu par un 57-33 en seconde mi-temps, avec 4 points, 6 rebonds, 6 passes et 2 interceptions de Green rien que dans le 3ème quart. Curry a lu marqué 11 de ses 36 points dans la dernière période, pour aller chercher la victoire (110-99) et le 3-0.

« Steph et Draymond ? C’est Brady et Gronk. La version black. » Andre Iguodala

« (rire) Attends, qui est qui ? » Steph Curry

Pour Iggy c’est logique : Curry est Tom Brady, le visage de la franchise, la superstar sur laquelle l’équipe est construite. Et Green est Rob Gronkowski, le guerrier à la langue bien pendue et au cœur gros comme ça. À moins que ce ne soit l’inverse ? Curry serait alors Gronkowski, l’énorme talent contre qui personne n’a de réponse à part les blessures, et qui célèbre ses points en dansant. Et Green serait Brady, le maître du tempo, qui distribue le jeu et nourrit l’attaque tout en intensité.

« On se complète très bien. Il y a une alchimie rare entre nous. On ne vient pas du même milieu, on est différents en beaucoup de points. Là où on est les mêmes par contre, c’est dans le fait qu’on veut tous les deux gagner et qu’on est prêts à tout pour le faire. On est tous les deux extrêmement compétitifs et altruistes. Quand vous mélangez tout ça, ce sont les ingrédients du succès. » Draymond Green

Green a terminé ce Game 3 en triple-double avec 20 points, 13 rebonds et 12 passes. Curry a signé 36 points.

« On sait dans quoi l’autre excelle et dans quoi il n’excelle pas. Il est toujours en soutien. Il rend toute l’équipe meilleure. Il fait beaucoup de choses qui me libèrent des espaces, et vice versa. Avec lui vous avez un petit peu de tout. Et il sait qu’il peut être lui même. » Draymond Green

Quand c’est nécessaire, Curry peut aussi recadrer Green sans qu’aucune tension ne s’en dégage. Ça a été le cas dans le dernier quart du Game 2, lorsque les deux sont revenus en jeu en même temps (à 8’04). Green en difficulté, Curry l’a regardé dans les yeux avant de lui lancer : « J’ai besoin de toi. Concentre-toi ». Les Warriors sont revenus et ont gagné le match.

« Comme n’importe quel leader tu as besoin de quelqu’un pour te pousser parfois. Et Steph est toujours ce gars. C’est cool de savoir qu’un joueur du calibre de Steph est toujours derrière moi. » Draymond Green

« Entre nous c’est vrai et authentique. Peu de gars qui ont expérimenté ce que nous avons expérimenté peuvent réellement dire ça. » Steph Curry

via The Athletic

Leave a Reply