Alfonzo McKinnie, du Luxembourg aux finales NBA : « C’est un moment dont je rêvais »

Alfonzo McKinnie, du Luxembourg aux finales NBA : « C’est un moment dont je rêvais »

Il y a encore trois ans, Alfonzo McKinnie jouait dans la plus mauvaise équipe de la deuxième division luxembourgeoise. Aujourd’hui ? Il se dirige vers sa toute première finale NBA. On peut clairement dire que le joueur non drafté en 2015 ne s’attendait pas du tout à remporter la finale de conférence Ouest et de tenter de soulever le trophée Larry O’Brien.

« C’est exactement ce à quoi je pense. » A déclaré McKinnie après la victoire synonyme de sweep contre les Blazers. « Je ne fais que penser à mon point de départ. »

Blessé, Andre Iguodala a du laisser sa place sur le parquet et Steve Kerr a donc donné sa chance à Alfonzo. Dans cette victoire sur le score de 119 à 117 en prolongation, l’ancien pensionnaire des Raptors 905 en G-League a marqué 12 points à 5 sur 12 et à récupéré 2 rebonds. Une ligne de stats très intéressante pour un rôle player à ce stade de la compétition.

« Pour moi, c’est juste un sentiment surréaliste. Je suis vraiment excité. Je n’ai pas de mots pour décrire ça. Je savais qu’Andre allait être sur la touche, les coachs m’ont juste dit que j’allais jouer et que je devais être moi-même. J’ai pu jouer, faire quelques actions et prendre un rebond très important à la fin. Je suis vraiment excité par tout ça. Je suis ravi vis-à-vis du choix du coach, il m’a fait confiance pour me mettre dans cette situation. Tout ce qui s’est passé aujourd’hui reflète vraiment tout le travail que j’ai consacré au fil des ans. »

Après le match, pendant que l’équipe d’Oakland célébrait dans les vestiaires, Klay Thompson s’est exprimé sur son coéquipier.

« Ce mec est passé du Luxembourg aux finales NBA. » A expliqué Thompson.

« Je ne connais personne d’autre qui a fait ça. » A confié McKinnie. « Pour moi, c’est la première fois, alors je vais célébrer ça. »

Pour Draymond Green, l’énergie apportée par Alfonzo McKinnie leur a fait un bien fou.

« Il a été énorme. » A déclaré Green. « Il a pris un bon départ, il a pu planter un 3 pts et à réussi plusieurs paniers. Il a aussi été très solide sur le plan défensif en fin de match. Il a apporté cette énergie pour nous tout au long de l’année. Lorsqu’il participe à un match, il nous apporte des possessions supplémentaires et il a réussi à attraper deux gros rebonds en prolongation. Vous savez, l’entraîneur lui a fait confiance pour être présent à ce moment-là et il a été très fort. »

Steve Kerr a encore une fois montré sa confiance à McKinnie en le remettant en jeu pour la prolongation à venir. Le coach californien ne voulait pas fatiguer encore plus Shaun Livingston, surtout en menant 3-0 dans la série. Cette confiance a porté ses fruits notamment sur le plan défensif.

« Sans Andre, on avait besoin de tous les efforts possibles venant d’Alfonzo. » A confié Kerr. « On ne voulait donner encore plus de temps de jeu à Shaun Livingston, qui avait déjà joué 21 minutes. On menait 3-0, on était en prolongation, on a juste décidé de faire confiance à Zo » et il a été très efficace. »

Enfin, quant à leurs adversaires pour la finale, Alfonzo pourrait effectivement avoir une préférence. En effet, sa famille étant originaire de Chicago, non loin de Milwaukee, ce serait une aubaine pour lui de voir sa famille débarquer dans le Wisconsin pour l’encourager.

« Ce serait une expérience d’enfer que ma famille soit en mesure de se rendre à la finale, et quoi qu’il arrive, ils seront là, de toute façon, je vais les amener avec moi. » A déclaré McKinnie. « La seule chose à laquelle je pensais, c’est tout ce parcours. C’est un moment dont je rêvais, mais en regardant mon parcours, je ne pensais pas vraiment que je serais dans cette position un jour. Je vais simplement profiter de la prochaine étape. »

Leave a Reply