Frank Vogel ne se sent pas menacé : « Je ne connaissais pas bien Jason Kidd mais il va être un incroyable atout pour notre équipe »

Frank Vogel ne se sent pas menacé : « Je ne connaissais pas bien Jason Kidd mais il va être un incroyable atout pour notre équipe »

Frank Vogel, nouveau head coach des Lakers, a été officiellement présenté lundi à Los Angeles. Tout de suite interrogé sur le choix du front office de lui imposer Jason Kidd comme assistant, il s’est voulu rassurant. L’ancien coach des Pacers (2010-16) et du Magic (2016-18) au bilan de 304V-291D en carrière a eu une longue discussion avec l’ex-coach des Nets (44V-38D) et des Bucks (138v-152D) et l’a accueilli à bras ouverts dans son staff. Sans le considérer comme une potentielle future menace.

« Non, j’arrive très bien à faire abstraction du bruit extérieur. Je suis dans ce business depuis longtemps. Vous pouvez dire ça de chaque coach dans la ligue à propos de ses assistants coachs. Ça arrive de temps en temps. Je pense que si vous traitez les gens avec le respect qu’il faut et que vous faites votre boulot au plus haut niveau, que vous construisez un environnement positif et dans la collaboration, vous ne pouvez pas vous soucier de tout ça. Vous demander si quelqu’un regarde par-dessus votre épaule. Vous devez vous préoccuper de vous entourer d’excellents coachs, et c’est ce que je ressens vis-à-vis de cette embauche. » Frank Vogel

L’équipe devait initialement signer Tyronn Lue (qui voulait intégrer Vogel à son staff – les deux partagent le même agent – et qui lui a donné sa bénédiction ensuite), mais ce dernier a refusé le contrat proposé par l’équipe. Kidd avait lui rencontré les dirigeants (Rob Pelinka, GM, et Kurt Rambis, conseiller spécial de Jeanie Buss) avant que ces derniers ne se décident sur Lue.

« Il y a une vibe positive autour de notre équipe actuellement. » Frank Vogel

C’est au téléphone que Vogel (à l’origine de l’appel) et Kidd, qui a joué avec LeBron James sous le maillot de Team USA, ont eu leur fameuse longue discussion.

« Je ne connaissais pas bien Jason avant ça. Bien sûr j’avais un grand respect pour sa carrière de joueur et de coach. Il a fait du bon boulot en tant que head coach. C’est ce qui marche le mieux pour moi en termes de construction de coaching staff : trouver un joueur respecté qui a de l’expérience dans le coaching et qui peut m’aider à renforcer mon message. On a parlé de tous les sujets possibles, et j’en suis sorti en me disant qu’il allait être un incroyable atout pour notre programme.

Durant cette discussion, Vogel a aussi voulu entendre Kidd sur son arrestation en 2001 pour violence conjugale (il avait plaidé coupable et évité la prison).

« Bien sûr que ça vous donne à réfléchir. Mais c’est quelque chose qui est dans le passé, il s’est exprimé là-dessus et il est passé à autre chose. Je pense qu’il est dans un état d’esprit tout à fait différent de celui qui était le sien à l’époque. » Frank Vogel

Plus désormais « qu’à » faire renaître une alchimie dans un groupe jeune (Lonzo Ball, Kyle Kuzma, Brandon Ingram, Josh Hart) construit autour de LeBron James qui a beaucoup souffert des rumeurs et des blessures la saison passée. Tout en sachant que l’effectif pourrait beaucoup évoluer à partir du 1er juillet (ouverture de la free agency).

« On doit construire une camaraderie, et pas seulement entre les 15 ou 17 gars qui seront dans le vestiaire. Je parle de la franchise dans son ensemble. Le groupe propriétaire, le front office, le coaching staff, les joueurs, les préparateurs physiques, les gens dans les bureaux, on va tous tirer dans la même direction. C’est quelque chose que j’ai toujours prôné en tant que coach parce que vous pouvez accomplir tellement de choses si tout le monde est ensemble. » Frank Vogel

James et Vogel n’ont pas discuté avant l’embauche de ce dernier, mais ils se sont depuis rencontrés et James, limité à 55 matchs la saison dernière, était présent à la conférence de presse hier.

« Nos échanges ont été très positifs. Il y a une excitation par rapport à ce qu’on peut devenir et ce qu’on peut accomplir, et j’ai hâte de démarrer. » Frank Vogel

via ESPN

Leave a Reply