Les Warriors rois des comebacks; Draymond Green : « Ca aide d’avoir le numéro 30 »; Stephen Curry : « Nous avons tout connu »

Les Warriors rois des comebacks; Draymond Green : « Ca aide d’avoir le numéro 30 »; Stephen Curry : « Nous avons tout connu »

Cette série entre les Warriors et les Blazers a été une histoire de comebacks, une véritable spécialité des Californiens, qui en ont sorti 3 lors des 3 derniers matchs, et pas des moindres. Cette nuit on pensait de nouveau que les Blazers tenaient leur victoire avec un avantage de 17 points à 1’55 de la fin du 3ème quart. Mais comme toujours ils n’ont pas paniqué et ont très vite répondu. Quelques secondes après que l’écart soit passé à 17 points, 13 secondes exactement, Stephen Curry a planté un tir à 3-pts pour stopper l’hémorragie et inverser la dynamique.

« Nous savons que nous pouvons remonter 17 points en 3, 4 minutes, donc nous essayons toujours de garder cet état d’esprit que nous ne sommes jamais plus dans le match et qu’il faut juste faire des actions solides. Cela aide sans aucun doute d’avoir le numéro 30, qui, vous savez, quand ils sont à plus 17, peut planter un tir à 3-pts. Cela les met en quelque sorte sur le reculoir et inverse la dynamique. Nous savons vraiment de quoi nous sommes capables des deux côtés du terrain, et vous savez, le combat n’est jamais fini pour nous. C’est toujours notre état d’esprit. » Draymond Green

Il a fallu un peu plus de 3 ou 4 minutes aux Warriors pour revenir puisqu’ils n’ont pas égalisé avant 4’34 de la fin du 4ème quart. Les champions ont infligé un 30-11 à Portland pour finir par passer devant pour la première fois depuis le premier quart.

« Nous avons déjà connu ça. Nous avons tout vu. Nous avons expérimenté tout ce que vous pouvez imaginer. » Stephen Curry

En l’absence de Kevin Drant et Andre Iguodala, les titulaires Curry, Klay Thompson et Green ont montré la voie et c’est d’abord en défense que Golden State a fait la différence. Après avoir shooté à 14/25 à 3-pts dans les 3 premiers quarts, les Blazers ont rentré seulement 2 de leurs 12 tentatives et totalisé 16 petits points en dernier acte à 6/24.

« Je pense que nous les avons finalement exposés à un peu de dureté. Lors de tout le match, ils obtenaient ce qu’ils voulaient. Notre plan de jeu était de priver Dame et CJ du ballon. Mais ils obtenaient tout ce qu’ils voulaient et les autres aussi, donc nous savions que pour avoir une chance de l’emporter il fallait s’opposer défensivement et pour gagner un titre ça part de la défense. Nous n’avons peut-être pas pu le faire pendant 48 minutes, mais si tu peux être concentré quand ça compte le plus, tu peux vivre avec le résultat. Nous nous sommes donné une chance et nous avons réussi à nous en sortir. » Green

« Ca a été notre mode opératoire toute la série. Notre défense en seconde mi-temps a été phénoménale et nous avons pu résister en fin de rencontre en les poussant à prendre des shoots difficiles. Évidemment l’issue aurait pu être différente, ils auraient pu mettre ces shoots, mais notre niveau de concentration et d’énergie était phénoménal. C’était du basket qui gagne des deux côtés du terrain. Nos principaux joueurs, Draymond [Green], Klay [Thompson], même Kevon [Looney] ont été spectaculaires de ce côté du terrain ce soir. A chaque fois que nous avons eu l’opportunité de mettre notre emprunte de ce côté du terrain et nous donner une chance de gagner, nous l’avons fait. » Curry

Ils ont profité de quelques maladresses des Blazers, notamment Damian Lillard, pour pousser le match en prolongation. Défaits lors de leurs 6 dernières prolongations, cette fois les Warriors ont trouvé les ressources pour l’emporter et ont bénéficié d’un coup de pouce plutôt inattendu : un shoot à 3-pts de Draymond Green, servi par Steph  Curry, à 39.6 secondes de la fin, qui a donné 4 points d’avance aux Warriors.

Green a laissé exploser sa joie devant le banc des Blazers, leur envoyant sa réponse pour l’avoir une nouvelle fois laissé shooter.

« Évidemment dans cette situation nous voulons que Steph soit en possession du ballon. Nous voulons que Steph ou Klay prennent le shoot. Ils ne les lâchaient pas, et donc je leur ai juste dit ‘Attention, attention.’ Quand il a ressorti le ballon, j’ai dégainé et j’ai eu un bon feeling. Évidemment leur coaching staff m’a laissé shooter toute la série. Je n’ai pas trop shooté à 3-pts mais ils m’ont laissé ouvert toute la série. J’ai mis celui-là dans le corner et j’ai eu une bonne sensation et c’est rentré. Je n’ai pas dit grand-chose à leur banc, j’étais juste en train de sauter et j’ai ensuite partagé toute cette émotion avec notre banc. »

Il a ensuite contré Damian Lillard pour plier le match et valider un 3ème comeback de suite d’au moins 17 points. Sur la série les Blazers ont mené 101 minutes contre seulement 83 aux Warriors mais ils en sortent vainqueurs sans appel 4-0. Ils ont fait parler toute leur expérience de champions comme le notait Terry Stotts après le match.

« L’expérience d’un champion, ce que cela signifie c’est que tu ne paniques pas dans les situations importantes, tu fais confiance à tes coéquipiers, à ce que tu as l’habitude de faire. J’ai presque pris un temps mort en plein milieu de la possession où Draymond a marqué à 3-pts car rien ne semblait se passer. Draymond a fait ce qu’il a l’habitude de faire. Il a met des gros shoots. C’est un gars qui a planté 5 tirs à 3-pts dans un Game 7 il y a quelques années (2016). Personne n’arrivait à mettre un shoot et lui a planté 5 tirs à 3-pts alors qu’il n’est même pas un shooteur à 3-pts. Draymond est juste un joueur de gros matchs, et Steph lui a fait confiance et évidemment c’était le shoot du match. » Kerr

Leave a Reply