Mike Budenholzer : « Je ne sais pas si on peut défendre plus dur que nous ne le faisons sur Kawhi Leonard »

Mike Budenholzer : « Je ne sais pas si on peut défendre plus dur que nous ne le faisons sur Kawhi Leonard »

Qu’ils soient sur le terrain comme Khris Middleton ou sur le banc comme son coach Mike Budenholzer, les adversaires de Kawhi Leonard n’ont pas encore trouvé la défense parfaite sur lui, même après 3 matchs de playoffs joués contre Toronto.

Je ne sais pas si on peut défendre plus dur que nous ne le faisons sur Kawhi. C’est le 4ème match. Je pense qu’au niveau des ajustements il y a toujours des choses que nous pouvons mieux faire. Il pourrait y avoir un ajustement, faire ce que nous faisons mieux. Nous lui balançons beaucoup de trucs, et nous allons continuer de le faire. » Mike Budenholzer

« Tout le monde me pose la même question (comment stopper Kawhi, ndlr). Je suis sérieux en disant que tu ne peux pas. Il va avoir le ballon dans les mains toute la possession, la plupart des possessions. Il va trouver un chemin vers le panier. Il va forcer un chemin pour aller sur ses spots préférés. Il va shooter avec un, deux, parfois même trois ou quatre joueurs dessus. Il va en mettre certains. Il va en rater. Je continue de répéter la même chose. C’est un grand joueur et tu ne peux pas stopper les grands joueurs. Tu peux seulement lui rendre les choses difficiles. » Khris Midleton

Pour le moment, l’ailier tourne à 32.7 points à 44.9%, 8.7 rebonds et 3 passes par match contre Milwaukee dans ces finales de conférence Est. En mission sur lui principalement : Khris Middleton et Malcolm Brogdon. Mais c’est surtout un travail d’équipe, comme l’a rappelé Budenholzer avant le Game 4.

« Les minutes de Malcolm ont augmenté, donc ils peuvent plus jouer ensemble et ça donne à l’un des deux la possibilité d’être sur le terrain sans devoir défendre sur Leonard. On a aussi mis Bled (Eric Bledsoe) sur lui sur quelques possessions. On essayera peut-être de l’utiliser davantage. Je me répète mais il y a d’autres gars dans cette équipe qui peuvent ‘step up’. Giannis, Ersan (Ilyasova), George (Hill), des gars comme ça. » Mike Budenholzer

Même assigné à Giannis Antetokounmpo en défense lors du Game 3, l’ex-Spur a réussi à rester efficace en attaque avec 36 points, 9 rebonds et 5 passes en 52 minutes de jeu (2 prolongations avec la victoire de 6 points de Toronto).

« Ils ont changé au niveau des matchups pour que des joueurs frais soient sur lui, mais aussi sur les autres. Ils l’ont aussi trappé. Ce n’est pas comme s’il avait joué en 1-contre-1 en défense contre Giannis. Tout le monde le sait, c’est comme Kawhi, tu dois défendre sur lui avec toute l’équipe. » Middleton

Leave a Reply