Un aller-retour express et une naissance, et ça repart pour Fred VanVleet; Kyle Lowry : « Parfois c’est juste mental »

Un aller-retour express et une naissance, et ça repart pour Fred VanVleet; Kyle Lowry : « Parfois c’est juste mental »

Ces deux dernières saisons le meneur Fred VanVleet s’est imposé comme un joueur capital de la rotation des Raptors, notamment grâce à sa capacité à scorer. Mais après une saison en deçà de la précédente, depuis le début des playoffs, avant de Game 4, il affichait 4 points à 25% et sur les 3 premiers matchs de la série un terrible 4/20. Pas de quoi faire perdre confiance Nick Nurse en son meneur de jeu, et il n’a pas eu de discussion avec lui pour tenter de le remettre sur le droit chemin.

« Pas vraiment. Je suis sans doute le dernier gars à savoir qu’il avait shooté à 1 sur je ne sais combien l’autre soir. J’étais enthousiaste même, quand Kyle a pris sa 6ème faute avec 6 minutes à jouer car il a très bien mené l’équipe. Je ne savais même pas qu’il était à 2/20, 1/12 sur ce match parce que j’étais excité par la façon dont il avait répondu présent et nous avoit permis de l’emporter. C’est son boulot numéro 1. Nous avons confiance en lui pour qu’il prenne les shoots ouverts. Nous savons que c’est un shooteur clutch aussi. La seule chose qui m’a surprise l’autre soir c’est quand nous avions 4 points d’avance avec une minute à jouer et qu’il s’est retrouvé ouvert à 3-pts et je me suis dit que ça pliait le match et qu’il allait le mettre. Mais ce n’est pas rentré. Ce n’était pas son soir. Mais il ne laisse vraiment pas ça le perturber. » Nurse

L’ancien de Wichita State s’est remis tout seul dans le droit chemin et cela n’est sans doute pas étranger au fait qu’il a pu couper un peu avec les playoffs puisque lundi il a pris l’avion, direction Rockford dans l’Illinois pour assister à la naissance de son deuxième enfant, Fred Jr.. Il est revenu hier matin à Toronto, fatigué, mais dans un autre état d’esprit

« Ça vous fatigue. Cela vous donne un peu de recul, sur la vie. J’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir. J’ai été assis à l’hôpital toute la journée, donc j’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir, et aussi lors de l’avion du retour. Ça change la façon dont tu regardes les choses. Tu n’es plus aussi abattu. » VanVleet

Dans ce Game 4 il a sorti son meilleur match depuis bien longtemps avec 13 points à 5/6 dont 3/3 à 3-pts, dont un shoot plein de réussite avec la planche. Depuis le tour précédent, il était à 3/25 à 3-pts.

« Je pense qu’il en avait besoin. Je pense que ce genre de chose l’a relaxé un peu. Il avait besoin d’un match comme ça. Vous savez de quoi il avait besoin. Ce shoot à 3-pts avec la planche qui est rentré. Ce genre de chose. Trouver un peu de rythme. Il a bien joué et il a fait de superbes actions ce soir. Quelquefois il faut juste un shoot ou deux pour que quelque chose se déclenche. Parfois c’est juste mental. » Kyle Lowry

Avec l’aide des 18 points de Serge Ibaka et des 17 de Norman Powell, le banc de Toronto a enfin répondu présent pour dominer celui de Milwaukee, pas dans son match pour une fois.

« Nous savons. Nous savons que nous devons être meilleurs. Nous voyons tout ce qui est dit. Nous comprenons que la narration a changé et que c’est devenu genre : ‘Kawhi Leonard et les choristes.’ Nous avons conscience de ça. Parfois c’est comme ça, mais il y a d’autres choses qui entrent en ligne de compte. Nous allons devoir faire la même chose qu’aujourd’hui dans le Game 5. » Fred VanVleet

Leave a Reply