Draymond Green n’a pas de préférence en finales : « Si on joue notre basket, j’ai confiance dans le fait que le résultat sera le même »

Draymond Green n’a pas de préférence en finales : « Si on joue notre basket, j’ai confiance dans le fait que le résultat sera le même »

Les Golden State Warriors ont sweepé les Blazers et sont donc déjà qualifiés en Finals, pour la cinquième fois consécutive. Ils sont actuellement en train de se reposer et Kevin Durant, Andre Iguodala et DeMarcus Cousins pansent leurs plaies pour espérer être de retour pour la série.

« C’est super pour nous d’avoir ces neuf jours de repos durant lesquels on ne se dit pas « mince, je rate un match’ ou ‘Il faut que j’essaye de jouer.’ On a neuf jours pour continuer à travailler, avec un peu de chance on pourra remettre ces gars sur pieds. » Draymond Green.

Dans le même temps, les Raptors et les Bucks se déchirent pour avoir le droit de les affronter et de prétendre au titre. Plus tôt dans la saison, Draymond Green avait expliqué vouloir retrouver l’équipe de Mike Budenholzer en Finals pour pouvoir défendre sur Giannis Antetokounmpo. Six mois plus tard, le discours a un peu changé.

« Si je joue contre Giannis, alors évidemment que je vais apprécier le challenge de jouer contre un gars aussi bon que lui. Mais je m’en fous de savoir qui on va affronter, ça sera une belle bataille. » Draymond Green.

Il faut dire que si les Raptors se qualifient en Finals, il faudra se coltiner Kawhi Leonard, en feu depuis le début de la postseason (31 points par match à 52% aux tirs). S’il ne sera sans doute pas le joueur à défendre principalement sur Leonard, l’ailier fort sera déterminant, peu importe le matchup. Lorsqu’il était absent cette saison, les Warriors ont affronté à deux reprises les Raptors et les Bucks, ils n’ont remporté qu’une de ces quatre rencontres et ont complètement pris l’eau en défense (134 à 111 le 8 novembre contre les Bucks et 131 à 128 en prolongation le 29 novembre contre Toronto).

« Draymond est un compétiteur. Il adore ce genre de matchups. C’est le meilleur défenseur en NBA. Je me sens beaucoup plus à l’aise en défense quand Draymond est derrière moi. Il nous fait beaucoup mieux défendre, quand on fait des erreurs il est là pour rattraper le coup. » Kevon Looney.

Mais la série ne se jouera pas que sur la capacité de Green à stopper le meilleur joueur adverse. Entre Kyle Lowry et Pascal Siakam pour les Raptors et Khris Middleton, Nikola Mirotic ou encore Eric Bledsoe pour les Bucks, leurs futurs adversaires ont d’autres atouts à faire valoir.

« Les deux équipes sont très grandes et ont de très bons défenseurs. Ca va être un challenge, peu importe contre qui on joue. Mais je pense que ça va être le cas pour eux également. Si on joue notre basket, j’ai confiance dans le fait que le résultat sera le même. » Draymond Green.

Via Mercury News.

Leave a Reply