RJ Barrett a un mentor de choix, qui croit dur comme fer en lui : Steve Nash

RJ Barrett a un mentor de choix, qui croit dur comme fer en lui : Steve Nash

Tenter de deviner si un joueur utilisera tout son potentiel ou non est toujours une tâche difficile, principalement parce que le mental et le caractère jouent un rôle très important et nous ne sommes pas dans la tête des prospects pour savoir si oui ou non ils ont les qualités requises sur ce point. Mais l’équipe qui draftera RJ Barrett (à priori les Knicks) partira avec plus de certitudes sur ce point. Le jeune Canadien a en effet pour parrain un certain Steve Nash et ce dernier, qui s’y connait un peu en basket, est persuadé que Barrett a ce qu’il faut dans la tête pour réussir en NBA, et en particulier à New York, où on anticipe qu’il va atterrir.

« Je pense que ce sera un joueur excitant pour les fans des Knicks. Il arrive à gérer ce genre de choses (être à New York) parce qu’il a été à Duke et qu’il est classé parmi les meilleurs de sa génération, si ce n’est le meilleur, depuis qu’il 13, 14 ans. Donc il est capable de gérer ça. Zion l’a un peu éclipsé en vue de la draft et aux yeux des gens cette saison, mais il n’a jamais pointé qui que ce soit du doigt, il n’a jamais trouvé d’excuse. […] Il a accepté Zion comme son coéquipier et ça en dit long sur son caractère. C’est difficile à cet âge d’être ‘adoubé’ si tôt puis d’avoir quelqu’un qui vous éclipse, tout particulièrement quand c’est dans votre propre équipe. Il a très bien géré tout ça. C’est quelqu’un de très mature et avec un bon état d’esprit, et je pense que c’est très important pour un athlète professionnel. Il y a des hauts et des bas dans une carrière, et la manière dont vous les gérez montre le potentiel que vous avez et combien d’obstacles vous allez être capable de dépasser. » Steve Nash.

L’ancien meneur, deux fois MVP sous le maillot des Suns, a joué avec le père de Barrett pour la sélection canadienne et Barrett n’a jamais hésité à lui demander des conseils.

« S’il a besoin de quelque chose, où s’il traverse quelque chose qui le met mal à l’aise, il n’hésite jamais à venir me parler. J’étais à la salle pour bosser avec lui l’autre jour. » Steve Nash.

Nash ne pourra pas être présent pour soutenir son filleul à la draft le 20 juin prochain, mais il est de tout cœur avec lui et persuadé que l’équipe qui se retrouvera avec l’arrière aura fait une très bonne opération.

« Il est incroyable techniquement, au point de faire oublier qu’il n’a que 18 ans. Il est capable de beaucoup progresser et il va avoir beaucoup d’impact sur les matchs. Il va devenir un gars capable de défendre sur plein de joueurs, mais c’est définitivement quelqu’un qui peut porter la balle, jouer au poste de meneur, d’arrière ou d’ailier. » Steve Nash.

Pour sa seule année universitaire, Barrett a tourné à 22,6 points, 7,6 rebonds et 4,3 passes décisives par match.

via SNY

1 Comment

  1. J'espère que Nash a raison, mais c'est beaucoup trop pour le dire…
    La NBA, ce n'est pas la NCAA…
    Un tout autre niveau…
    On verra bien…

Leave a Reply