Aron Baynes : « Je sais que mon cœur est toujours ici à Boston »

Aron Baynes : « Je sais que mon cœur est toujours ici à Boston »

En fin de contrat, Aron Baynes pourrait ne plus faire partie des Celtics d’ici la saison prochaine. Présent à un événement communautaire avec des enfants, son avenir a été évoqué. Rappelons tout de même que l’Australien dispose d’une player-option à 5,4 millions de dollars.

« Je n’ai pas trop réfléchi à cela.» A déclaré Baynes. «Je sais que mon cœur est toujours ici à Boston. J’adore Boston. C’est génial pour ma famille. Il n’y a pas de meilleur endroit pour jouer que le TD Garden, surtout pendant les playoffs ou lorsque vous êtes en train de faire un come-back. Donc si je pense à ça, je sais où je veux être, mais je dois parler avec Danny Ainge et Brad Stevens pour savoir ce qu’ils en pensent. Je veux être dans la bonne situation. »

Aron Baynes a été un très bon pivot backup pour les Celtics lorsqu’il n’était pas gêné par des blessures et Brad Stevens a toujours apprécié ce duo composé avec Al Horford. Cependant, le pivot dominicain est lui aussi détenteur d’une player-option, il est donc possible que cette association ne soit plus là et ce indépendamment de la décision de Baynes.

Chose importante à noter, Baynes pourrait très bien refuser cette option et tenter sa chance sur le marché cet été. En effet, il est probable qu’une équipe propose plus d’argent pour s’attacher les services de l’australien dans la raquette.

Mais on peut aussi parler de mission inachevée pour ces Celtics qui n’ont pas su aller au-delà des demi-finales de conférence alors qu’ils avaient un effectif taillé pour retourner en finale de conférence. Un goût amer de travail inachevé pourrait aussi influencer Baynes a revenir aux C’s.

« Il n’y a qu’une seule chose que vous pouvez chercher en venant à Boston. » A confié le pivot. « Avec l’héritage qu’ils ont ici, vous voulez forcément y contribuer. Je ne pense pas que nous ayons construit les bonnes habitudes tout au long de la saison. Tout le monde se concentrait sur les playoffs et on parlait beaucoup du moment où on y arriverait et de ce qu’on pourrait faire. Mais vous ne pouvez pas simplement appuyer sur un bouton et jouer correctement. Vous devez vous préparer tout au long de la saison régulière. Vous devez aller sur le terrain et le faire en équipe et préparer une routine, mais à aucun moment de la saison nous n’avons pu faire ça avec régularité. Nous avions des aperçus de ce que nous pouvions faire lorsque nous jouions bien en équipe, mais nous ne l’avons pas fait avec constance. »

Quoi qu’il en soit, le Boomer aura d’autres occupations cet été avec la Coupe du Monde à laquelle il participera avec l’Australie.

Leave a Reply